Accueil
Accueil
Accueil

5 techniques pratiques pour éviter de hurler face à ses élèves

L'étape "hurler" devant ses élèves est certainement celle qu'on voudrait éviter. Parce qu'elle est épuisante et ne sert souvent à rien à long terme en tous cas. Simon propose 5 techniques pour éviter d'en arriver à se casser la voix !

 

Hurler, ça ne fait plaisir à personne. Ni aux profs, ni aux élèves. Qui éventuellement peuvent rire quand en plus ça ne marche pas pour ramener le calme dans la classe. Voici donc 5 idées pour stopper / réduire / mettre fin aux diverses perturbations sonores et visuelles potentielles.

 

TECHNIQUE 1. La technique du zoom

Au lieu de hurler de loin, tentez de ne pas faire de bruit de près. Vous pouvez vous approcher près, très près s’il le faut (proportionnellement au degré de votre agacement ou de la perturbation) de l’élève qui semble le.a plus agité.e/pénible/énervé.e de manière à lui faire comprendre qu'il dérange le déroulement de la classe, tout en restant calme. Il.elle comprendra ainsi qu’on l’a vu.e et qu’il.elle a tout intérêt à se calmer seul.e. Cela permet d'abord ne pas monter dans la vapeur et ça déclenche une curiosité intéressante chez les autres qui se demandent pourquoi on s’approche si près du petit camarade concerné.

 

TECHNIQUE 2. La technique de la cible 

Plutôt que d’essayer d’obtenir le silence de tout le monde, il est souvent plus efficace de  prendre le temps d’identifier les élèves les plus bruyant.e.s (voire celle.eux qui, d’ordinaire, se distinguent par leur…énergie dirons-nous) et de leur demander, un.e à un.e, de se taire. En nommant quelques élèves, on suscite là aussi la curiosité des autres et les moins bruyant.e.s auront tendance à suivre le mouvement.

 

TECHNIQUE 3. La technique du prof mouvant

Souvent, notamment en début de carrière, on peut avoir très envie de rester à une place fixe devant nos élèves. L'astuce ici réside plutôt dans le contraire :  essayez de circuler tout en parlant. la plupart des élèves ne se permettent pas de continuer à discuter sous le nez d’un.e enseignant.e en pleine explication d’une consigne… En outre, cela a le gros avantage nous éviter de nous interrompre systématiquement pour obtenir le silence, ce qui casse le rythme de la séance et fatigue l’enseignant.e et les élèves.

 

TECHNIQUE 4. La technique de l'oeil de lynx

Plutôt que de demander aux élèves de nous écouter, vous pouvez leur demander de vous regarder. En réalité, l’objectif est bien l’écoute, mais quand on a leurs yeux, on a davantage de chance de capter leur attention. Et vous pouvez essayer avec n'importe qui, cette technique là fonctionne !  

 

TECHNIQUE 5. Ne pas hésiter à aller au contact

Evidemment, ça fait longtemps que le coup de règle en bois densifié sur la nuque est interdit et c'est tant mieux ! Ici, il s'agit d'un contact tout en légèreté. Tout en parlant, vous pouvez vous approcher d’un.e élève qui bavarde et lui poser la main sur l’épaule l'air de rien. C' est souvent aussi efficace, sinon plus qu’un sonore « Ca suffit maintenant!!! » sorti du fond de la classe (et du cœur…)

 

SPÉCIAL PRIMAIRE

Sans oublier toutes les petites astuces qui vous confèreront l'art suprême de la maîtrise de vous même (il faut un peu d'entrainement quand même) :

- en maternelle, chanter une petite chanson (comptine, chanson de gestes etc.)

- éteindre la lumière

- se mettre à parler doucement

- convenir avec les élèves d’un signal sonore indicateur de bruit 

 

NB : attention à ne pas trop utiliser ces techniques au risque de les voir perdre toute leur efficacité. Comme toujours, il faut trouver le savant dosage ! 

 

Simon

 

 

Maternelle Elémentaire Collège

a vous de vous exprimer !

COMMENTAIRES

{{ comment.commentaire }}

Envoyé par : {{ comment.auteur.name }}
  • Le {{ comment.date_creation }}
{{errorComment}}

D'autres ressources sur ce thème