Accueil
Accueil
Accueil

6 raisons pour lesquelles le cahier-journal va devenir votre ami

Le cahier journal peut vraiment servir à quelque chose ! Oui mais que mentionner ? Que noter ? Comment l'organiser ? L'article suivant aborde quelques indispensables. Attention, votre cahier ne vous quittera plus jamais !

Le cahier journal, c'est un document obligatoire qui doit être rédigé chaque jour à l'avance et comporte un certain nombre de mentions, variables selon l'inspecteur·trice qui vient nous voir. Clairement, cet outil n'a pas toutes ses chances au départ pour devenir notre ami ! Et on s'en rend encore plus compte quand on est obligé de passer sa soirée du 24 mai avec lui plutôt que de profiter du printemps qui s'installe... que d'aller boire un mojito avec la collègue qui a arrêté de remplir le sien depuis le lendemain de son inspection, six mois plus tôt ! (Ça sent le vécu ? ok !).


Voici 6 raisons pour lesquelles le cahier-journal peut devenir notre ami !


RAISON n°1 : nous sauver en double niveau grâce à la double colonne ou en travail de groupe

En faisant deux colonnes parallèles dans le cahier journal, on peut se faire un petit repère visuel pour alterner entre les deux groupes plus facilement. On peut ainsi éviter de planter sa séance en vérifiant qu'on a bien prévu une activité autonome pour un groupe pendant l'activité dirigée de l'autre moitié de la classe. Ne concerne pas ceux·celles qui ont le don d'ubiquité.

Si on n'a pas vu qu'à 9h30 on a prévu de lancer la dictée des CM1 en même temps que la leçon sur les décimaux des CM2, on se prépare une mauvaise surprise au moment de démarrer. Et on va se retrouver à devoir bidouiller avec une classe plus ou moins calme.


RAISON n°2 : on peut arrêter de collectionner les Post-It !

Au lieu de coller des post-its partout tout au long de la journée pour ne pas perdre toutes nos super idées ou essayer de nous rappeler ce qu'on a observé sur le vif dans la classe, le cahier journal peut tout aussi bien rassembler ces informations et permettre de garder la mémoire des dates en prime. Ainsi, il sera plus facile de dire aux parents de Clément depuis quand on a observé qu'il avait commencé à plisser des yeux et évoquer l'éventualité de faire un bilan l'ophtalmo.


RAISON n°3 : vive les HYBRIDES !

L'ordinateur, ça a révolutionné nos vies de profs. On peut préparer et modifier le format qui nous convient parfaitement pour la partie qui se répète de semaine en semaine. Mais n'oublions pas l'instantané. On peut conserver une partie écrite à la main dans le cahier journal pour y inscrire sur le vif des informations clés. Par exemple, si Gabriel a demandé à présenter à la classe son livre sur la Révolution la prochaine fois qu'on fait Histoire et qu'on a dit ok, on retombera dessus et on pourra penser à bien laisser un temps d'échange avant de démarrer la séance.


RAISON n°4 : et pourquoi ne pas en faire un bullet journal* pro ?

Avec tout ce dont il faut se rappeler et tout ce qu'on écrit un peu partout, on peut risquer de manquer un rendez-vous important annoncé au dernier moment. En ajoutant une dernière page à ma semaine pour consigner les rendez-vous de parents, les conseils des maîtres, les animations pédagogiques et les équipes éducatives... On peut avoir une meilleure visibilité de tout notre emploi du temps professionnel sur le même document, pas seulement du temps en classe. En savoir plus sur le bullet-journal


RAISON n°5 : la case Bilan, un outil pour ajuster la suite d'une séquence

En ajoutant une case bilan au bas de la page, on peut se noter pour plus tard qu'il faut dire à tel élève qu'il peut travailler plut$ot sur ceci ou cela au prochain cours. On peut écrire ce qui a été facile ou trop difficile dans une séance et ce qu'il faudra reprendre en termes de méthodologie un peu plus tard. C'est un espace qui va nous permettre de suivre finement les difficultés de nos élèves et de ne pas perdre le fil. En plus, quand on remplira un PPRE (projet personnalité de réussite éducative), on pourra s'appuyer sur toutes ces petites choses qu'on avait remarquées au fil de l'eau.


RAISON n°6 : respect des rythmes de l'enfant... ou comment s'adapter à la phase digestive

Si on doit faire une activité qui demande toutes les ressources des élèves (nouvelle leçon, mise en commun d'un travail par petits groupes...), il y a des moments-clés pour les placer. Le matin avant la récréation ou à partir de 14h par exemple, la concentration des enfants est en général plus facile à obtenir. Après la récréation, les élèves sont plus agités, c'est donc parfait pour placer les séances qui demandent de se déplacer (travaux de groupe par exemple). Notre cahier-journal peut donc nous aider à anticiper ces phases et à nous assurer d'être en phase avec le rythme des élèves... et le nôtre (la sieste de 14h, ça parle à quelqu'un ? ).

 

Au final, je peux m'appuyer sur mon cahier journal pour qu'il m'aide à :
- gérer plus facilement mon double-niveau
- me rappeler de tout ce que je dois faire
- à développer une communication riche avec les parents d'élèves
- créer des parcours plus personnalisés pour les élèves s'en m'y perdre
- m'assurer de proposer aux élèves une modalité de travail adaptée à leur niveau de concentration du moment

Et si vous avez lu l'article jusqu'au bout, cela peut peut-être vous intéresser que je vous passe mon modèle de Cahier-journal ;-) 

Alors, BFF* le cahier journal ? (*best friend for ever pour celles et ceux qui ne maitrisent pas les codes) ?!

Sara

PE et MAT dans le 92

 

*Le bullet journal est un carnet vierge qu'on personnalise pour organiser ses journées, gagner le plus de temps et d'énergie possible et prendre du recul sur les habitudes ou activités qu'on essaye de mettre en place. Plus souple qu’un agenda dont les rubriques sont déjà définies à l’avance, c’est le top du sur-mesure.

 

Maternelle Elémentaire Collège Lycée

a vous de vous exprimer !

COMMENTAIRES

{{ comment.commentaire }}

Envoyé par : {{ comment.auteur.name }}
  • Le {{ comment.date_creation }}
{{errorComment}}

D'autres ressources sur ce thème