Accueil
Accueil
Accueil

Cinq astuces matérielles pour se simplifier la vie quand on est prof en secondaire!

Fouillis, bazar, désorganisation, documents et copies perdus... Il existe des solutions ! Voici 5 astuces matérielles et concrètes qui vous permettront de libérer votre bureau et votre cerveau ! À vous la sérénité !

Votre sac de cours ressemble à celui des élèves : il vomit des feuilles éparses de temps à autre sans que vous ne sachiez plus à quoi elles correspondent. Le bureau de votre salle de cours est envahi de copies et l'écran de votre ordinateur, seul espace encore disponible, est criblé de post-it. Cet article est pour vous. Il vous apportera des pistes pour mieux gérer l'aspect matériel de notre profession.


1. Au secours, je ne sais plus qui j'ai collé ni à quelle heure !
Depuis le début de l'année, vous posez le cadre et cela suppose parfois de mettre un mot dans le carnet de correspondance de Stephen qui n'a pas son cahier depuis le début de la semaine ou de coller Clara qui s'est montrée impertinente. Oui mais voilà. Si vous n'adoptez pas un système de vérification, vous perdez rapidement en crédibilité auprès vos classes qui perçoivent très vite votre léger manque d'organisation. Je vous propose donc de mettre sur votre bureau un semainier. Lorsque vous communiquez en direction des parents, indiquez sur ce semainier la classe et le nom de l'élève à la date où vous devez vérifier. Même chose pour les colles, à inscrire aux dates auxquelles elles doivent être effectuées. Ainsi, plus moyen de cafouiller !


2. Cahier du professeur principal
Être professeur principal d'une classe est une charge importante qui demande de suivre la classe dans sa globalité (travail, comportement...) mais aussi d'avoir un regard sur chaque élève. Il n'est pas toujours simple de parvenir à trouver un support matériel qui soit satisfaisant pour laisser une trace de tout ce que l'on a mis en place (même s'il existe d'ailleurs de nombreuses propositions dans le commerce.) On peut choisir de toutes les tester et cela peut prendre du temps... beaucoup de temps. OU ALORS... On peut aussi créer son propre cahier de professeur principal :

- un simple cahier avec au moins 96 pages.

- On le divise en deux. La première partie est consacrée à ce qui est réalisé avec l'entièreté de la classe : contenu des heures de vie de classe, mise en place de certaines actions ou dispositifs (visites d'entreprise, fiche de suivi classe, intervention CPE...). La deuxième partie est consacrée à ce qui est fait pour chaque élève. Réservez deux pages entières par élève et indiquez tout ce qu'il y a à indiquer pour chacun : appel parents, mini-stages, commission éducative, demande de dossier SEGPA, entretien avec la COP...

Cela vous permettra d'avoir un point de vue clair sur l'évolution de chacun sur l'année et de ne pas appeler trois fois la même famille en deux jours !


3. L'insupportable goutte au nez
Passer son heure de cours bercé par le concert des nez qui reniflent ou se voir interrompu cinq fois en trois phrases par des élèves qui s'exclament « Madame, vous auriez un mouchoir en papier ? », vous n'en pouvez plus !! Rien de plus simple qu'une grosse boîte de mouchoirs jetables dans un coin de la salle, en libre service, pour régler cette affaire. Bien sûr, vous aurez probablement du mal à la faire prendre en charge sur les crédits pédagogiques mais en ce qui me concerne, peu me chaut, il en va de ma santé physique et mentale !


4. Boîte de prêt
Sur le papier, on est d'accord, tout le monde doit avoir sa trousse avec trois ou quatre stylos, un crayon à papier, une règles, une colle (...) et quelques feuilles dans une pochette, au cas où. Dans la réalité, il en va parfois autrement et devoir interagir continuellement à chaque heure de cours, avec des élèves différents sur la grande thématique du matériel est très chronophage. Alors pourquoi pas une boîte de prêt dans la classe ? Du matériel en commun dont les élèves se servent selon leurs besoins qu'ils reposent à la fin de l'heure. Pour alimenter cette boîte, plusieurs options sont possibles : soit c'est une problématique qui touche beaucoup votre établissement et un achat global peut être envisagé par le collège ou le lycée. Soit, vous organisez auprès de vos élèves un pot commun en stylos, feuilles (...) au début de l'année et ils se servent jusqu'au mois de juin.


5. Boîte de retour de copies
Lundi vous avez rendu l'évaluation aux 5°B mais Camille et Andrea n'étaient pas là. Vous posez les copies sur votre bureau. En 5°E, mardi, c'est cinq élèves qui étaient absents lors du rendu, en 3°A mercredi...en 6°F le jeudi... Bref, au bout de quinze jours votre bureau ressemble à un champ de bataille, il est jonché de copies qui n'ont pas retrouvé leur propriétaire et pire encore, lorsque l'on vient vous en réclamer une, vous ne la retrouvez pas dans tout ce fouillis. Je vous propose d'installer dans votre salle une boîte (et oui encore une!) nommée « COPIES CORRIGEES ». Après le rendu d'une évaluation, placez-y celles des élèves absents qui, comme des grands, les récupéreront au prochain cours.

Je sens que vous vous sentez déjà mieux !

Peggy, prof de français au collège

 

 

Collège Lycée

a vous de vous exprimer !

COMMENTAIRES

{{ comment.commentaire }}

Envoyé par : {{ comment.auteur.name }}
  • Le {{ comment.date_creation }}
{{errorComment}}

D'autres ressources sur ce thème