Accueil
Accueil
Accueil

Etre prof et se former sur le web : 3 formats accessibles (même si on n'est pas geek. Promis)

Les enseignant·e·s n’ont pas beaucoup de temps pour se former durant l’année, le rythme est soutenu et on est toujours très occupé·e. Alors voici trois solutions web qui peuvent vous aider à développer votre savoir et vos compétences de façon efficace.
Envisageaons une problématique double : consulter des ressources et créer du contenu en s’inspirant des différentes techniques observées sur le web.

 

La révolution mondiale des MOOC

Les MOOC sont des « Massive Open Online Courses ». Pas de panique, on traduit : des cours massifs ouverts en ligne. La plupart sont gratuits mais certains peuvent être payants.
Les plateformes de formation sont de notoriété mondiale  et ce format de formation se répand : EMMA en Europe, GACCO au Japon ou encore FUN (France Université Numérique) et Solerni en France.
Mais c'est quoi en fait ? Un MOOC est un cours accessible sur une durée limitée dans le temps. Il est composé de plusieurs vidéos, de fichiers PDF, de liens externes, de bibliographies et de tests pour permettre à la personne qui suit le cours de faire le point sur ses connaissances acquises.
C’est un format assez pratique car on peut aussi suivre les cours sur son smartphone. (Le bus, le métro, le tramway, la salle d'attente du dentiste peuvent devenir des classes ponctuelles ! ) COURSERA a par exemple une superbe application sur iOS ou Android.
On vous conseille donc de regarder les plateformes COURSERA, EDX, FUN et Solerni pour noter les dates des formations qui vous intéressent. La plupart sont gratuites et vous apprendrez plein de choses enrichissantes. Je vais ainsi suivre le cours « Climat, de la science à l’action » sur Edx qui commence le 17 janvier 2018.Qui me rejoint ?!
On peut également se servir des techniques des MOOC. Voici quelques idées : on peut faire des vidéos de cours et se créer une chaine Youtube pour les partager. Nos élèves aiment bien poursuivre chez eux leur cours en approfondissant un point ou préparer une recherche.
On peut aussi créer des questionnaires en ligne avec des sites comme Socrative puis exploiter les résultats en ligne. On est ainsi précis sur le bilan individualisé d’un cours car on comprend mieux comment chaque élève a compris le cours.

 

La vidéo : le format principal de l’éducation sur Internet

La révolution engendrée par Youtube confère à la vidéo une importance cruciale. On regarde déjà des vidéos pour nos cours mais je pense qu’on peut croiser les approches pédagogiques sur les vidéos.
On peut se faire une base de données sur les différentes ressources de Youtube et des autres plateformes. Je conseille aussi de regarder les vidéos sur Facebook qui ont un format bien adapté au smartphone. La tendance actuelle de faire un format cours avec les sous-titres est devenue mondiale ! On n’est plus obligé·e de mettre le son dans les transports pour comprendre le sens des vidéos.(donc votre voisine de bus n'est pas obligée de suivre la conférence sur le français enseigné au collège si elle n'a pas envie. Si elle a envie, vous pouvez proposer les écouteurs partagés...)
Ainsi, on peut regarder les tutoriels, les actualités étrangères, les extraits d’émissions etc…On conseille également de prendre des notes sur ces vidéos directement en ligne avec des sites spécialisés comme MoocNote.com.
L’élaboration de vidéos est également très utile au niveau pédagogique. On peut créer des petites vidéos en classes pour apprendre aux élèves à développer de nombreuses compétences. Ainsi, illustrer un point du cours grâce à un petit schéma et l’expliquer en vidéo est un très bon exercice. Puis on peut poster ce travail sur un site académique de vidéos, par exemple !

 

Le blog : l’approche dynamique gratuite du savoir

Le blog est bien plus que simplement un site gratuit pour présenter un savoir (ou pour raconter ce qu'on a fait le week-end). C’est un exemple de nouvelle façon de communiquer sur Internet s’inscrivant dans la fameuse économie de la gratuité et le développement de son identité numérique. Ici encore, l’utilité du blog pour les enseignants est double.
On peut utiliser le blog comme source de savoir pour développer sa culture générale ou ses compétences. Ainsi, je conseille le blogdumoderateur pour ceux qui s’intéressent à internet et aux réseaux sociaux. En américain, le blog Techcrunch est également une référence cruciale. Pour être efficace, je conseille de s’abonner aux blogs qui vous intéressent et vous recevrez directement les nouveaux articles dans votre boite mail.
On peut également créer son propre blog et le partager sur les différents réseaux sociaux comme sur une Page Facebook, Linkedin ou encore Twitter. L’évoquer sur un compte Instagram permet également de mieux comprendre l’importance des réseaux sociaux dans la communication des Milleniums, les jeunes actuels très compétents sur la question d’internet.
On apprendra ainsi les différentes techniques de communication sur internet et on développera son identité numérique vous permettant d’étendre votre réseau en dehors de votre établissement scolaire.

 

Thomas