Accueil
Accueil
Accueil

Evaluer un travail de groupe, comment s'y prendre ?

Quelle noueuse question quand on cherche à être juste et rigoureux ! Que faire ? Une note pour tous·tes ou une note chacun ?  Et si on sortait du dilemne autour de la note pour revenir à l'évaluation à proprement parler ? Le travail de groupe est une expérience très compliquée car toutes les différences se rencontrent de façon plus ou moins heureuse ! Les niveaux, les rythmes, les implications et bagages personnels peuvent soit mener à l'impasse, soit au contraire, décupler la richesse de chacun·e, qui ressort alors grandi·e de cette collaboration.

 

Mais avant de commencer on pourrait apprendre à nos élèves que collaborer n'est pas tricher !

Du coup, il y a une transition à prévoir si on veut aboutir à un travail de groupe nourrissant et éviter les réflexes tyranniques de ceux qui ne veulent pas "faire baisser leur moyenne". 

 

Commencer par établir les critères avec les élèves.

En leur donnant toutes les données du problème. A savoir : nous aurons à remplir des bulletins individuels (pour rendre compte des progrès de chacun·e) d'une part, mais nous souhaitons mettre en oeuvre une collaboration intelligente et utile pour s'enrichir mutuellement d'autre part. Et nous voulons aussi vivre une aventure humaine dans laquelle on s'épaule et reste solidaire pour surmonter son stress, par exemple, de parler devant tout le reste de la classe...

 

Concrètement, les formulations des élèves varieront sans doute, mais les critères individuels suivants pourraient être un bon point de départ 

- implication,

- persévérance,

- tenir compte de l'avis des autres

- gérer son stress et rester solidaire

- apporter ses compétences spécifiques au groupe...

 

Et l'on pourrait ajouter des critères collectifs comme : 

- trouver une organisation efficace et gérable pour tous

- coordonner intelligemment les talents de chacun

- tenir compte collectivement des attendus et s'en assurer avant le rendu final

- rendre un travail soigné, lisible et facile à s'approprier

- présenter collectivement à l'oral, en essayant de captiver son auditoire...

 

Ainsi, en fonction des difficultés précises de nos élèves, on pourrait plus ou moins détailler chaque critère pour dire quand il est atteint. Idéalement, on pourrait même leur demander de s'auto-évaluer et d'ajouter une colonne pour donner notre avis, grâce aux observations qu'on aura faites en classe lors du travail de groupe.

 

Et si on veut noter

Enfin, pour ceux qui veulent donner une note, on peut établir un barême en fonction de la difficulté à mettre en oeuvre telle ou telle compétence dans ce contexte, et ainsi valoriser des jeunes qui d'habitude en solo ne parviennent pas à démontrer leurs talents, mais qui peuvent avoir des attitudes vitales pour la réalisation du projet collectif.

 

 

Sara

PE et MAT dans le 92