Besoin d'appui pour réussir le mois de rentrée ? 6 guides pratiques, 200 ressources disponibles et de l'entraide avec Cap Rentrée !
s'inscrire
s'inscrire

La rentrée 2020 d’une directrice d’élémentaire

Julia
4 septembre
2 mn

Une nouvelle année scolaire est une aventure qui commence. Comme au Nouvel An, je prends de bonnes résolutions, je me fixe des objectifs… 

Depuis que je suis directrice, mon dada est d'améliorer le climat de l’école pour tout le monde : enfants, parents, enseignants… et moi ! Mais entre l’année passée et le contexte sanitaire incertain en cette reprise, côté bien-être, on a connu mieux. Alors c’est décidé, pour 2020-2021, mon slogan sera « Keep calm, on est la Dream Team ».

Et j’ai été inspirée parce que, dans une école, ça se passe rarement comme prévu. Contrairement à ce que j’avais imaginé, notre plus grand défi ne sera pas seulement de mettre en place le protocole mais de le respecter en accueillant nos nombreux, très nombreux élèves, super nombreux élèves ! Une tempête d’inscriptions a été enregistrée pendant l’été faisant exploser l’effectif de mon école élémentaire.

L’école n’est pas encore ouverte que le protocole, même allégé, se heurte à la réalité du terrain : difficile de mettre de la distance entre les élèves dans des classes bondées et surtout, côté brassage, si l’ouverture conditionnelle de la nouvelle classe est transformée en ouverture ferme, tous les groupes du CE2 au CM2 seront remaniés quelques jours après la rentrée.

Protocole, montée d’effectif dans toutes les classes, comptage de rentrée, manque de mobilier… Le contexte idéal pour mettre ma ligne de conduite à l’épreuve ! 

J’arrive à la réunion de pré-rentrée un peu chiffonnée : je rêvais de normalité et déjà nous allons devoir parler imprévus. Mais mes inquiétudes se dissipent vite face à mon équipe parce que malgré tout, il y a des choses qui ne changent pas :

  • La salle des maîtres est abandonnée au profit d’une salle de classe plus grande mais on a quand même sauvé le petit déjeuner traditionnel
  • Tout le monde est masqué mais l’ambiance est la même : on se croirait sur la place du marché un dimanche matin.
  • L’ordre du jour de la réunion est différent des années précédentes, mais après quelques râleries et beaucoup de blagues, nous sommes prêts ! Comme d’habitude !

 

Enfin c’est le Jour J, le mardi 1er septembre 2020. 

Ça démarre tôt pour moi avec deux entrées à aménager pour limiter les attroupements. 

À 8h20, équipée de mes baskets, mes listes et mon masque, j’ouvre les grilles. C'est assez calme, mais le parvis côté entrée principale ressemble un peu à un concert de rock malgré la signalétique. Difficile de se faire entendre dans la foule avec un masque, il a fallu donner de la voix et déployer beaucoup d’énergie pour remettre un peu d'ordre et faire respecter les distances mais tout se passe dans la bonne humeur et assez rapidement. 

Comment prendre la parole tout en prenant soin de sa voix ?

Retrouvez les conseils de Corinne Loie, orthophoniste et ancienne chanteuse lyrique !

À 9h30, je suis déjà de retour dans mon bureau pour faire le point sur les présents avant le comptage prévu avec l’IEN en fin de matinée. À ma grande surprise, il y a moins d’absents non excusés à contacter que les années précédentes. J’arrive à joindre la plupart des familles sans difficulté et les chiffres se vérifient ; j’apprends que 3 enfants sont en attente du résultat de leur test COVID mais n’ont pas de symptômes. Le virus ne semble pas très présent pour le moment alors que nous sommes dans le 94 (département classé rouge) ce qui est rassurant.

Mercredi matin, l’ouverture de la classe supplémentaire est confirmée par la DSDEN. 

Ça n’aura pas traîné ! Ça nous évite le stress de l’attente. Mais cela signifie qu'il va falloir remanier la structure, refaire la répartition, pour certaines collègues changer de niveau, organiser des déménagements de meubles avec la mairie, prévenir les familles, expliquer cela aux enfants…  

Cependant, nous avions anticipé la situation et avions bloqué plusieurs midis d’affilés pour nous réunir… Plus qu’à passer à l’action ! 

Jeudi 3 septembre : les choses se mettent en place doucement.

Les entrées et les sorties sont plus calmes, la circulation dans les couloirs se fluidifie, chacun sait ce qu’il a à faire… Le midi, comme prévu, nous avons organisé le remaniement de la structure et, après un après-midi intense mais productif, tout est prêt pour l’ouverture de classe lundi 7 septembre !

Bilan de cette rentrée : plutôt calme par rapport aux années précédentes. 

Le plus dur reste le port du masque : c’est assez désagréable de le garder toute la journée et il faut forcer la voix pour se faire entendre.

Le protocole allégé permet de retrouver une vie plus normale même si cela demande encore quelques efforts pour y penser. Côté gestes barrières, élèves comme enseignants commencent à prendre des habitudes. La structure sera stabilisée la semaine prochaine.

Bref, l’organisation semble être en bonne voie. Et après la période de la logistique vient le temps de la pédagogie. Et ça, ça remet des paillettes à la motivation ! 

Mon conseil est toujours le même quoi qu'il arrive : Soyez raisonnables, car une année scolaire, protocole ou pas, c’est une course de fond et vos élèves vont avoir besoin de vous jusqu'en juillet.

Bonne rentrée à tous !

Elodie LECLERCQ, directrice d’une école élémentaire REP, adepte du bien vivre dans les écoles.

:

3 profs ont trouvé ce contenu utile

PARTAGER

Commentaires

Aucun commentaire n'a encore été publié.

Vous devez être connecté-e pour publier un commentaire.

Me connecter pour réagir

utile

Des articles pratiques et concrets !


pertinent

Un contenu sélectionné par des enseignants


éclairé

Une aide dans le quotidien des enseignants


adapté

Des contenus adaptés à votre profil