Accueil
Accueil
Accueil

Préparation des examens : 5 conseils pour mettre en place une semaine de la révision

Brevet ou bac blanc ou tout autre examen puis brevet ou bac tout court... Il y a comme qui dirait un malaise : vous tournez comme une toupie à chaque heure de cours pour tenter de finir ce qui doit l'être avant le jour J. Vous vous angoissez à l'idée de savoir si les élèves vont vraiment comprendre la consigne de la question 3b/ de la partie géométrie alors que votre classe fait preuve d'une « zen attitude » qui flirte dangereusement avec
l'indifférence. Quand Maxime vous demande si « c'est vrai qu'il y a une rédaction en français au brevet ? » vous vous dites qu'il faut vraiment faire quelque chose (à part hurler et dire des insultes). Il est temps qu'ils perçoivent que c'est bien eux qui passent un
examen blanc ! Tentons d'impliquer les élèves dans sa préparation en mettant en place une semaine de révisions qui pourra prendre différentes formes.


1. La foire aux questions
Bien souvent, les élèves n'osent pas poser certaines questions sur l'examen en lui-même parce qu'ils visualisent peu ou mal ce qu'il contient (faut-il répondre auxdeux sujets de rédaction en français ? Est-ce qu'il y a un paragraphe argumenté en histoire ET en géo?), parce qu'ils ont peur d'avoir l'air bête, parce que leurs questions sont très pragmatiques (est-ce que je peux me servir de mon portable pour avoir l'heure? Peut-on boire ? Ai-je besoin de calculatrice ? Est-ce qu'on peut aller faire pipi ? Doit-on amener des feuilles?)... Organisez un vrai temps d'échange à l'oral, à bâton rompu, pour évacuer un certain nombre d'angoisses qu'on n'imagine pas ! En général, les moins timides lancent le bal et le reste de la classe s'engouffre dans la brèche et posent les questions plus ou moins « inavouables ».


2. Faire un point général
Les élèves manquent de recul, ils n'ont pas un point de vue d'ensemble sur ce qui a été fait et le cheminement que vous leur avez fait prendre pendant plusieurs mois. Et lorsque l'on révise un examen, cela peut faire défaut. Proposez-leur, en groupe, cahier ou classeur à l'appui, de réaliser un travail de visualisation de tout ce qui a été abordé (et sera donc à réviser) jusqu'à présent. Vous pouvez leur soumettre différentes modalités comme la carte mentale, le sommaire...


3. Amorcer un cahier de révisions
Bien sûr, cela fait plusieurs semaines que vous leur avez dit de commencer à réviser, de faire des fiches mais tout cela ne semble pas avoir reçu beaucoup d'écho. Peut-être que certains n'en ont « rien à faire », certes, mais il ne faut pas négliger le nombre d'élèves qui ne comprend pas vraiment ce que vous leur demandez. Faire une fiche : mais qu'est-ce que c'est ? Ce point méthodologique, qui résonne souvent comme une évidence pour les enseignants qui ont passé leur vie d'étudiant à faire des
fiches, n'est pourtant pas si simple que cela. Les élèves ne perçoivent pas toujours comment il faut s'y prendre : faut-il tout recopier ? Que faut-il sélectionner ? Quelle importance que ce soit lisible ? Faut-il employer des couleurs ? Des abréviations ?
Des symboles ? ... ? Il peut être intéressant et mobilisant pour les élèves de consacrer deux heures de cours à la réalisation individuelle des premières fiches de cours qui seront la base d'un cahier de révisions à compléter toute l'année. Une fois que l'élève
a compris la méthode de travail, il sera lancé.


4. Revoir une notion en classe
Vous souhaitez que vos élèves reprennent, révisent une notion. Pourquoi ne pas leur faire faire un mini exposé, en groupe, sur la-dite notion auprès de leurs camarades? Pour que la semaine de révisions ne se transforme pas en quinzaine de révisions, pensez à imposer une limite de temps pour la préparation ainsi que pour la présentation. Si vous avez envie de passer par un autre fonctionnement, pourquoi ne pas proposer les lapbooks ? La vidéo explicative de Thomas vous aidera à mettre en place cette modalité de travail.


5. Supports interactifs
Vous pouvez aussi décider d'utiliser des sites sur internet qui proposent des exercices concrets de révision des examens blancs, à réaliser individuellement en salle informatique (si elle est utilisable!) ou en classe avec un vidéo projecteur. Ce type de support est en général assez ludique et emporte l'adhésion des élèves.

Allez, on y croit, ils vont y arriver !

Peggy