Live - Faire classe en multiniveau
Je M'INSCRIS
Je M'INSCRIS

Monsieur Z. part en club de vacances dans sa classe

Monsieur Z
14 janvier
1 mn

Bienvenue à Galazwingua darla dirla dada, y'a du soleil et des nanas, darla dirla dada…

Détrompez-vous chers lecteurs, je ne suis pas en train de me projeter vers les vacances d’été et son cortège de soleil, crème et jus de papaye. Je vais plutôt traiter de l’ambiance de classe. Et, après mûres réflexions, je suis arrivé à la conclusion qu’entre une classe lambda de gentils apprenants et un club de vacances, il n’y avait pas à proprement parler de différences majeures.

Chaussez vos lunettes de soleil, ça va piquer les mirettes.
 

Un gentil organisateur aux petits soins

Ne cherchez pas plus loin, c’est vous. Qui mieux que vous sait installer des ambiances festives autour de séquences originales et amusantes qui parviennent si bien à titiller les neurones de ces chers bambins ? Qui organise aussi bien des sorties autour du monde et du quartier, faisant découvrir aux jeunes le joyeux monde du théâtre, où le comédien, à la différence de l’acteur, entend très bien quand on lui dit qu’il joue comme Francis Hulster, la version Wish de qui vous savez. Vous. Vous dirigez ces joyeux drilles d’une main de maître. Ou quasiment.
 

Des animateurs surdoués ne connaissant pas la fatigue

Nés pour durer. Infatigables. Chaque année réserve son lot de showmen or showwomen capables de faire du stand up durant plusieurs minutes et captivant l’auditoire bien plus que vous. Le programme est quasi infini et se renouvelle constamment : les meilleures excuses foireuses de non rendu « J'ai avalé ma clé USB, elle était dans mon jambon-beurre car c’est une clé USB cornichon. La vérité, j'suis trop mal là… » ou les meilleures déclarations d’amour « Vous êtes le meilleur prof de toute ma vie ! J’aurais trop aimé vous avoir comme père. Je vais appeler mon hamster comme vous ! ». Sympa. Certains sont plus doués que d’autres dans l’écriture du spectacle. 
 

 

Les concours de Miss et Mister

« Victime de la mode, quel est ce nom de code ? » clamait notre MC national. Mais les premières victimes, ce sont plutôt nos pupilles, dilatées à outrance, à la vue des looks les plus improbables que le monde nous ait donné de voir : Linda en combi pyjama “Frère des ours” pour passer son oral, Lucas en complet survêt Inter de Milan pour son PowerPoint sur l’Union Européeene, histoire de se mettre en mode calcio-le-sang. Et pour ce qui est du concours tee-shirt mouillé, pas de souci : Enzo vous proposera son défilé marcel XS après une séance de muscu de deux heures. En odorama qui-plus-est.
 

Des activités diverses et variées pour dynamiser le tout

Des jeux, en veux-tu en voilà. Depuis l’arrivée de ce cher smartphone, nos classes se sont transformées en salle de jeux ouvertes sur le monde, voilà que je joue au poker avec Enrique en Espagne, je vais le dépouiller le payot ! ou Sandro qui joue au loup garou avec les terminales MELEC à l’autre bout du couloir. Oui vous n’êtes pas le seul à fantasmer la tenue de votre séquence, Madame Pichardot aussi apparemment. Elle qui claironne qu’elle les tient d’une main de fer, pauvre sotte. Complètement matrixée la Pichardot.

Quant aux petits gueuletons, il n’y a qu’à jeter un œil sur les contenus des poubelles en fin de journée pour imaginer les festins qui se tiennent sous le manteau dans votre classe : goûter, petit déjeuner, méchoui, baptême, bar mitzvah. On doit bien trouver une feuille de papier ou deux en cherchant bien.
 

Le All inclusive pédagogique

Vous ne saviez pas que vous aviez signé pour ça, n’est-ce pas? Et bien oui : pour que l’ambiance soit au firmament de l’apprentissage, vous, personnel encadrant, êtes devenus les couteaux suisses de l’Éduc Nat' ! Besoin de grimper sur deux chaises pour faire démarrer le vidéoprojecteur ? Vous voilà le triste funambule de la A404, triste car votre caleçon avec des bananes sera photographié, transféré, détourné. À jamais dans leur mémoire. Besoin d’un conseil culinaire ? immobilier ? santé ? sexualité ? embaumement ? Vous saurez tout et vous répondrez à tout ! On pourra tout vous poser. Tout sauf ce qui concerne votre discipline bien entendu. C’est ça l'effet couteau suisse. Le couteau, on s’en sert rarement en fait.  
 

Je pourrais continuer et évoquer la notion de farniente généralisée, qui intervient chaque semaine précédant les vacances, suivant les vacances, jours de pluie, de vent, de chaleur. « Monsieur, on va pas travailler, il reste à peine 40min ?!! » (oui enfin sur 55 minutes Lucas, j’ai de la marge !), ou la découverte d’autres cultures locales à travers la photo de Dylan posant devant son Grec favori, pas le gars. Le sandwich. Mais je pense que vous avez désormais saisi le concept.

Ainsi, oui l’ambiance de classe rappelle plus sea sex and sun qu’Arbeit macht frei. Mais après tout, ne dit-on pas : « Que sont les loisirs, dans une vie où le travail même est une détente ? »

A. Koné. Artiste. Écrivain. Et enseignant.

Monsieur Z., prof de Lycée Pro quelque part en France, dont l'humour sévit sur Facebook et sur Instagram.

:

45 profs ont trouvé ce contenu utile

PARTAGER

Commentaires

Aucun commentaire n'a encore été publié.

Vous devez être connecté-e pour publier un commentaire.

Me connecter pour réagir

utile

Des articles pratiques et concrets !


pertinent

Un contenu sélectionné par des enseignants


éclairé

Une aide dans le quotidien des enseignants


adapté

Des contenus adaptés à votre profil