Accueil
Accueil
Accueil

5 bonnes raisons d'organiser une sortie scolaire (à part perdre un élève sans faire exprès)


Cela fait plusieurs fois que vos élèves vous demandent, les yeux gonflés d'espoir, « Madaaaame, on va faire une sortie cette année ? ». Jusqu'à présent vous avez botté en touche mais vous sentez bien qu'en dépit de certaines propositions hors de propos (« non, les enfants, nous n'irons pas à Disneyland! »), il y a de l'envie, de l'enthousiasme et finalement, ça commence à vous titiller aussi. Pour vous convaincre pleinement, voici quelques bonnes raisons de mettre en place une sortie scolaire.


1. Générer du sens par rapport aux apprentissages
Bien sûr, nous tentons toujours de rendre nos cours vivants, de les illustrer par des exemples concrets, des tableaux, des études de cas... Mais lorsque l'on parvient à organiser une sortie scolaire en lien avec le thème, le chapitre abordé, inévitablement, cela donne du sens aux apprentissages, leur confère une représentation concrète, les ancre dans « la vraie vie » et plus seulement dans le « temps de l'école ». Emmener les élèves en sortie, c'est les interpeller par leur vécu, leurs émotions. C'est coupler ce qu'ils ont appris, ou sont en train d'apprendre, avec ce qu'ils vont vivre comme une expérience. De fait, les élèves perçoivent davantage la pertinence des objectifs scolaires traités, ils deviennent acteurs du cours car ils peuvent partager, donner leurs impressions... Personnellement,  je n'oublierai jamais les regards et les échanges avec mes élèves de 3ème que j'avais emmenés à Oradour-sur-Glane dans le cadre d'un travail sur le devoir de mémoire.


2. Voir les choses sous un autre angle
Faire une sortie permet aussi de travailler avec la classe un thème sous un axe différent. Quand, par exemple, on travaille sur la justice en 4ème, il est tout à fait pertinent d'aller au Tribunal de Grande Instance. Mais pourquoi ne pas aller aussi voir une pièce de théâtre qui en a fait son thème? La vision artistique du metteur en scène et des acteurs sera une base de discussion intéressante pour rebondir sur ce que vous avez déjà vu avec les élèves et mettre l'accent sur l'originalité de la démarche.


3. Sortir... pour aller ailleurs
Je ne sais pas si vous avez déjà sondé vos élèves sur leur vie quotidienne : quittent-ils souvent leur quartier ? Se rendent-ils souvent dans la grande ville voisine ? Sont-ils déjà allés au restaurant ? Partent-ils lors des prochaines vacances ?... Il m'arrive parfois de le faire discrètement, au détour d'une conversation, et les réponses des élèves me laissent souvent ahurie. Sans faire de généralité, il y a tout de même des élèves qui ne sortent jamais ou presque du périmètre de leur habitation, il y a des élèves qui vivent à 20 km de la mer mais qui ne l'ont jamais vue, il y a des élèves qui habitent à 10 minutes de Paris mais qui n'en n'ont jamais vu le moindre monument... Alors parfois, les emmener en sortie scolaire, c'est les faire voyager, leur faire découvrir un petit bout du monde qui les entoure. Les enjoindre à être curieux, à s'ouvrir, à se saisir des opportunités qui s'offrent à eux en leur montrant que ce n'est pas si compliqué que cela à faire.


4. Ouvrir de nouvelles perspectives culturelles
Souvent, nos élèves sont adeptes du cinéma, des concerts voire même des musées, mais certaines pratiques culturelles sont moins plébiscitées. Notre rôle est aussi de leur faire « goûter » (bon, s'ils n'aiment pas ils ont le droit de recracher!) à la diversité culturelle dans tout ce qu'elle propose de riche et varié. Alors pourquoi pas une pièce de théâtre, un spectacle de danse, un opéra, une fouille archéologique... ?


5. Voir les élèves autrement
Le temps d'une sortie scolaire est un temps à part. Bien sûr, la classe doit fonctionner selon certaines règles établies, mais élèves comme professeurs sortent légèrement du cadre pour faire quelque chose de différent dans une configuration totalement nouvelle. Cela ouvre des espaces de dialogue insoupçonnés avec certains : on se prend à parler de leur vie, de la sienne, de la vie en général, sur le chemin du retour. On partage des moments de franche rigolade (oui, la tête de Karim qui semblait dire « je suis au bout de ma vie » quand il a fait tomber sa boule de glace offerte par le collège nous a fait bien marrer). Et on se laisse surprendre par des élèves qu'on anticipait comme potentiellement très pénibles et qui nous ont ébahis par leur qualité d'écoute et leur plaisir devant l'exposition de portraits photographiques.

 

Alors, prêt·e à mettre vos baskets et à prendre un bol d'air frais ?!

Peggy

Maternelle Elémentaire Collège Lycée Autres

a vous de vous exprimer !

COMMENTAIRES

{{ comment.commentaire }}

Envoyé par : {{ comment.auteur.name }}
  • Le {{ comment.date_creation }}
{{errorComment}}

D'autres ressources sur ce thème