Live | Faire classe dehors : une solution sanitaire compatible
Je m'inscris
Je m'inscris
Pratique Outil collectif (affichage...)

L’enseignement de la laïcité, par où commencer ?

Claire
28 octobre 2020 16:43
5 mn

Durant ces dernières années, la laïcité a été remise en avant dans les priorités institutionnelles. Enseignant en REP depuis 18 ans en cycle 2 et 3, mon enseignement de la laïcité a dû beaucoup évolué ; j’ai cherché au fil des années à améliorer mes mises en œuvre pédagogiques afin de les rendre plus efficaces car je ne me sentais pas, au départ, forcément bien outillée et suffisamment formée. Suivre les programmes, oui, évidemment, mais comment, avec quels supports ? Aujourd’hui, je vis cet enseignement de la laïcité de manière sereine, comme un moment enrichissant et toujours plus passionnant car je me suis formée et j’ai expérimenté plusieurs outils qui m’ont permis d’être plus à l’aise. Venez découvrir une séance pour aborder la laïcité en classe dans notre atelier dédié (gratuit et ouvert à tous) pour vous accompagner, le mercredi 10 mars de 15h à 16h sur Zoom.

Voici un pré-requis et quatre propositions d'outils et de mise en pratique pour vous aider à vous sentir, vous aussi, à l’aise sur le sujet :

1) Un pré-requis indispensable : définir la laïcité
 

Comme pour une nouvelle notion que l’on étudie avec les élèves, on commence souvent par faire émerger les pré-requis, les représentations premières. Alors, qu’est-ce que la laïcité et surtout qu’est-ce que ce n’est pas ?

La lecture des différents textes de lois nous éclaire sur de nombreux points et une chose apparaît : la laïcité n’est pas une somme d’interdits ! Ce n’est pas l’interdiction de parler de religion à l’école. Ce n’est pas l’interdiction totale des signes religieux pour les élèves. Ce n’est pas la mise à l’écart de parents portant un signe religieux lors d’une sortie scolaire. C’est presque tout le contraire. 

En effet, la laïcité affirme par la séparation des Églises et de l’État (loi de 1905), l’égalité et la liberté de conscience pour chacun (Lois Ferry et Goblet). L’enseignant, lui, ne portera aucun signe religieux visible et restera neutre quant à ses convictions dans ses enseignements.

«  Mais et toi maîtresse, tu crois en quoi ? » (Question récurrente des élèves) « Eh bien moi, je n’ai pas le droit de te le dire car je représente l’Etat, qui lui-même ne reconnaît aucun culte. Il en va de même pour mes convictions politiques quand il y a des élections ; je n’ai pas le droit de vous dire pour qui je vote ou pour qui il faudrait voter. Je dois vous apprendre à vous forger votre propre opinion, de forger ce qu’on appelle l’esprit critique. »

Il est donc tout à fait possible de parler de religion. C'est même au programme avec l'enseignement des faits religieux (qui a pour objectif de faire comprendre aux élèves que la laïcité permet la libre expression des convictions religieuses, athées et agnostiques et le respect de ce pluralisme) ! Ces éléments de définition sont ainsi présentés dans la Charte de la laïcité (2013), que l’on utilise parfois avec nos élèves. 

Si vous avez besoin de relire les articles de lois guidant cet enseignement, vous pouvez vous référer à ce diaporama qui propose des éléments de définition et une brève chronologie de l’histoire de la laïcité en France.

Éduquer la laïcité par l'enseignement des faits religieux en cycle 3

Découvrez toutes nos ressources pour vous outiller à l'enseignement de la laïcité en classe

 

2) Quels outils pour aborder la laïcité avec ses élèves ?


Outil 1 : La charte de la Laïcité

Source : Education.gouv

Si son affichage dans les écoles et sa diffusion dans les règlements intérieurs sont obligatoires, les modalités pédagogiques de son utilisation sont laissées à l’appréciation de chacun. Mais ces quinze articles semblent parfois complexes à exploiter. 

Petit mémo : les 5 premiers articles rappellent les principes fondamentaux des valeurs de la République. Les 10 suivants explicitent la laïcité à l’école dans tous ses aspects et les droits qu’elle garantit à chacun. 

Pour séquence ponctuelle, j’aime travailler avec la version simplifiée. Plus facile d’accès par son lexique, elle permet, en cycle 2 et 3, d’être un support plus évocateur pour les élèves. 

On pourra commencer par exemple par cacher les pictogrammes et demander aux élèves d’illustrer par eux-mêmes chacun des articles. En fin de séquence, on comparera avec les iconographies d’origine. On travaillera durant tout cet apprentissage la compréhension de texte (en petits groupes car 15 articles, c’est long) et les arts plastiques appliqués à une notion d’éducation morale et civique, un bon moyen de s’essayer à la transversalité… 

Petit bémol sur cette charte simplifiée : la distinction République laïque/École laïque dans la présentation des 15 articles n’apparaît pas. Je la rajoute en traçant un cadre autour des 5 premiers articles.

Avec des élèves de cycle 3, on pourra finir par la lecture des articles de la Charte affichée, dans le désordre, le but du « jeu » pour les élèves étant de les associer aux articles de la charte simplifiée. 

Le petit + : Cela peut constituer une bonne évaluation de fin de séquence également.

 

Outil 2 : Vidéo « C’est quoi la laïcité ? » (1 jour, 1 question)

Pour une séquence ponctuelle également : utilisation des plans-séquences du film d’animation pour faire émerger une définition de la laïcité.

  • Temps 1 : avec le plan séquence n°1, demander aux élèves leurs représentations de la laïcité et les noter sur un tableau ; faire émerger un maximum de propositions.
     
  • Temps 2 : À partir de chaque plan-séquence, en travaillant les arrêts sur image, faire formuler par écrit ou à l’oral ce que l’on comprend de cette image, ce qu’elle explique sur la laïcité. Noter une phrase (ou plusieurs en fonction des propositions des élèves) synthétisant l’idée représentée.
     
  • Temps 3 : Faire produire une définition de ce qu’est la laïcité, incluant ce qu’elle permet et ce qu’elle interdit à partir des synthèses précédemment produites.
     
  • Temps 4 : Après relecture de l’ensemble des productions des élèves sur les arrêts, diffusion du film, séquence après séquence, pour comparer avec les représentations des élèves. Un débat interprétatif pourra s’ensuivre si les compréhensions divergent.


Le petit + : Un affichage à l’aide des plans-séquences et des productions d’élèves pourra être un aboutissement de cette séquence.

 

Outil 3 : « Maîtresse, j’espère que cette année, on va jouer à l’Arbre à défis ! » (Halima, 10 ans)


Pour une séquence sur plusieurs semaines, voire sur l’année si c’est projet de classe par exemple, on peut envisager la mise en œuvre du jeu de L’Arbre à défis.

Ce jeu de carte réutilise des modalités de jeux connus de type vrai/faux, mot interdit (comme le “taboo”), ou la bonne définition. Au travers des faits religieux, les différents types de convictions sont découverts (athéisme, monothéisme, polythéisme, agnosticisme) ainsi que les principales religions du monde. On y comprend le fonctionnement des différents calendriers, des jours fériés, et y découvre le respect de l’autre. On y distingue également croire et savoir sans mettre en avant l’un ou l’autre de ces mots.

Objectif pour les élèves qui travaillent en équipe : gagner le maximum de points en coopérant (sous forme de feuilles d’arbre) pour les coller sur un arbre (fabriqué 2D ou 3D) et devenir les champions de la laïcité. Depuis que j’utilise ce jeu, les élèves me le réclament tous les ans.

Le petit + : En cas d’interrogation de famille, ce qui m’est arrivé, ne pas hésiter à les inviter à venir en classe observer une séance une fois que vous vous sentez rodé… Les familles qui sont venues dans ma classe en sont reparties enchantées. Vous pouvez également vous inspirer de cet exemple de courrier à destination des familles pour leur expliquer votre démarche en lien avec les programmes.
 

 

Outil 4 : « 1 « foi », 2 « foi », 3 « foi », Sylvie Girardet et Puig Rosado(éditions Hatier, collection Citoyens en herbe)

Ce livre fait le récit de la vie des principaux personnages des religions monothéistes. Il présente également plusieurs religions polythéistes et apporte un éclairage factuel des convictions de chacun. Un lexique et une cartographie des religions accompagnent ces explications adaptées aux plus jeunes. Je l’utilise en association avec le jeu de l’Arbre à défis cité ci-dessus mais il peut être employé seul. Une bibliographie proposée ici peut aider à trouver l’ouvrage qui correspondra le plus à votre classe.

Il paraît important de dire que, pour chacun de ces outils, un temps de débat à visée philosophique est à mener, à vous de choisir le moment qui vous paraîtra le plus efficient. Pour la méthodologie, on se référera à cette page Eduscol.


Bon à savoir

S'il y a des atteintes à la laïcité dans ma classe, à qui je m'adresse ? Vous trouverez toutes ces informations sur cette page Eduscol.

 

Vous voici donc outillés pour enseigner la laïcité à l’école. Le bref rappel historique permettra aussi de mieux définir la notion et d’adopter une posture professionnelle sereine. Alors, à vous de jouer !

Claire, enseignante en REP depuis 18 ans, cycles 2 et 3

:

20 profs ont trouvé ce contenu utile

PARTAGER

Commentaires

Aucun commentaire n'a encore été publié.

Vous devez être connecté-e pour publier un commentaire.

Me connecter pour réagir

utile

Des articles pratiques et concrets !


pertinent

Un contenu sélectionné par des enseignants


éclairé

Une aide dans le quotidien des enseignants


adapté

Des contenus adaptés à votre profil