Live - Accompagner le chef d'œuvre en lycée professionnel
Je m'inscris
Je m'inscris
Pratique Outil collectif (affichage...)

Comment organiser le travail en autonomie des élèves avec Padlet ?

Julie
3 novembre
5 mn

Que ce soit par compétences ou par programmes, l’apprentissage en autonomie n’est jamais simple à mettre en place dans un groupe classe. L’utilisation de l’outil numérique Padlet facilite son organisation, à la condition d’un objectif pédagogique défini en amont.  

Encourager l’autonomie des élèves, même à partir d’applications ou de logiciels, est souvent un challenge. Les banques de ressources numériques ne manquent pas sur Internet, donc on ne sait pas forcément par où commencer. 

Mais, avant de s’intéresser à la question de l’outil, il est essentiel de définir en amont un objectif à cette banque de ressources et d’apprendre à bien les référencer. Le service en ligne Padlet vous permettra de facilement les organiser en fonction de la compétence, du programme ou de la matière enseignée. Avec à la clé un gain de temps et d’efficacité pour les élèves comme pour les enseignants.  
 

Première étape : définir l’objectif de la banque de ressources


Ici, chaque professeur, chaque matière, chaque objectif induit sa propre logique. Dans mon cas (professeure de langues dans le secondaire), je vais plutôt organiser ma banque de ressources numériques par compétences :

  • production orale / écrite ;
  • acquisition de la lecture / de l’écoute.


D’autres collègues organisent leur banque de ressources numériques en fonction des temps de l’élève :

  • pour les temps libres en classe ;
  • pour l’étude, l’aide personnalisée ;
  • à la maison...


D’autres collègues préfèrent un classement en fonction des progressions et des programmes

Il est important de noter qu’il n’y a pas d’organisation meilleure qu’une autre. Il faut simplement expliquer aux élèves pourquoi et comment cela va leur permettre d’atteindre l’objectif pédagogique et les former à l’apprentissage en autonomie.

TO DO : Établir un ou plusieurs objectif(s) pour organiser sa banque de ressources.


Deuxième étape : référencer ses ressources
 

Après plusieurs années d’enseignement, on se retrouve souvent avec nos ressources fétiches, et toutes celles que nous avons glanées en chemin. Ces dernières nous permettent d’établir, en fonction des besoins, une première ébauche de notre banque de ressources numériques.

Chaque ressource ne sera peut être pas utilisée par tous les élèves ou dans la totalité des exercices ou des parcours qui la compose. Vous serez amené à la fragmenter et la redistribuer dans différentes listes. Ainsi, la première chose à faire est de lister avec précaution vos ressources numériques et de vous poser les questions suivantes :

  • Vais-je conserver la ressource dans sa totalité ou la sectionner ?
  • Dans quel but puis-je utiliser cette ressource / ces différentes sections ?
  • Comment vais-je la / les classer dans ma banque de ressources numériques ?
     

TO DO : Référencer ses ressources déjà existantes en suivant les questions ci-dessus.


Troisième étape : Quel outil utiliser ?
 

Mon outil favori pour créer une banque de ressources numériques est Padlet. Il permet de concevoir des listes de liens ou d’autres médias (image, texte…).. 

Outils disponibles dans Padlet. Source: padlet.com

La version gratuite autorise la sauvegarde des Padlets d’autres usagers de la plateforme et de créer 3 Padlets à soi. La version payante permet de créer un nombre illimité de Padlets.

1. Les avantages à utiliser Padlet :

  • facilité d’utilisation ;
  • simplicité d’accès par les élèves ou les collègues ;
  • différentes présentations disponibles (listes verticales, nuages…) ;
  • possibilité de télécharger un document ou une vidéo personnels, ainsi que d’insérer un lien internet.
     

2. Les inconvénients à utiliser Padlet :

  • trouver le bon équilibre entre partager assez de ressources, sans pour autant noyer les élèves ;
  • ne pas avoir de visibilité sur la complétion des tâches (le Padlet n’autocorrige pas les activités) ;
  • la version gratuite se limite à 3 padlets.


TO DO : Créer un compte gratuit sur Padlet.


Quatrième étape : Comment organiser son Padlet ?
 

Il faut prendre soin de choisir son modèle en fonction de l’objectif de la banque de ressources (voir première étape). J’ai personnellement une préférence pour le modèle “colonnes”, qui permet de donner un sous-titre à chaque section (voir la capture d'écran).

En fonction de la matière enseignée, certains modèles se prêteront à certaines activités. N’hésitez pas à en essayer quelques-uns avant de faire votre choix définitif.

Astuce : Préparer votre liste de ressources et de liens en amont, pour n’avoir qu’à les insérer dans votre Padlet le moment venu.

 

Cinquième et dernière étape : former vos élèves à utiliser votre banque de ressources


Pour reprendre mon expérience personnelle, ma banque de ressource est essentiellement orientée vers les tâches de productions langagières (écrites et orales). En vue de ces productions, mes élèves utilisent en autonomie leurs tableaux de conjugaison, listes de vocabulaire, les éventuelles trames pour structurer leur production...

Utiliser la banque de ressources numériques en classe les premières semaines est une excellente méthode d’appropriation de l’outil par les élèves, qui prendront ensuite l’habitude de s’y référer pendant leur temps en autonomie, dans et en dehors du temps de classe.

TO DO : Synchroniser votre banque de ressources numériques et les apprentissages visés pour chaque période.

 

Padlet, un outil numérique adapté aux enseignants

 

Pour résumer, Padlet est un outil simple d’utilisation aux fonctions pratiques pour nous enseignants. Il permet de partager facilement avec les élèves différents médias au sein d’un même espace. La variété de listes, leur customisation, permet d’organiser le temps en autonomie mais aussi la différenciation pédagogique pour nous faire gagner du temps tout en engageant les élèves.

:

47 profs ont trouvé ce contenu utile

PARTAGER

Commentaires

  • Fabien — 3 novembre

    Un grand merci à Julie pour son expérience partagée.

  • Marie-Hélène — 6 novembre (modifié)

    Merci beaucoup pour vos conseils. J’étais un peu perdue dans l’utilisation de Padlet et me voilà bien aidée. Reste pour nous le problème de la connexion à internet, les familles ne peuvent pas payer Internet,

  • Pascal — 6 novembre

    J'ai beaucoup travaillé avec Padlet pdt le confinement. C'est un super outil. Mais : 1) Il n'est pas RGDP 2) Il est vite limité et devient payant. 10 € par mois. Et comme il n'est pas reconnu, ca ne peut pas être pris en charge dans un établissement scolaire.

  • Lasoul — 7 novembre (modifié)

    Merci pour le partage ! Pour compléter, jetez un oeil à Digipad (plateforme gratuite qui est une alternative intéressante à Padlet). Le visuel est moins sympa mais on peut créer autant de murs qu'on veut.

  • Joel — 7 novembre (modifié)

    Merci Lasoul. Oui, Digipad (de La Digitale), c'est bien intéressant. Je ne connaissais pas, merci ! Des liens : https://www.youtube.com/watch?v=rvA7xCyO018 https://ladigitale.dev/

Vous devez être connecté-e pour publier un commentaire.

Me connecter pour réagir

utile

Des articles pratiques et concrets !


pertinent

Un contenu sélectionné par des enseignants


éclairé

Une aide dans le quotidien des enseignants


adapté

Des contenus adaptés à votre profil