Besoin de préparer la rentrée ? 5 guides pratiques, 200 ressources disponibles et de l'entraide en s'inscrivant à Cap Rentrée !
s'inscrire
s'inscrire

10 étapes pour installer la continuité pédagogique

Julia
13 mars
10 mn

Vous avez dit continuité pédagogique ? La nouvelle est tombée : les écoles seront fermées au moins jusqu’aux vacances de printemps. Alors on fait quoi face à cette situation inédite ? 

Tout d’abord la continuité pédagogique, que nous devons assurer, c’est quoi ? La continuité pédagogique vise, en cas d’éloignement temporaire d’élèves ou de fermeture d’écoles, collèges et lycées, à maintenir un lien pédagogique entre les professeurs et les élèves, à entretenir les connaissances déjà acquises par les élèves tout en permettant l’acquisition de nouveaux savoirs.

L’idée de cet article est de poser le cadre, de donner 10 pistes pour s'organiser qui seront détaillées tout au long du dispositif “Continuité Pédagogique avec EtreProf” : guide pratique, mini-lives… Tout un dispositif pensé pour vous accompagner, des articles rédigés par nos mentors, en lien direct avec cette réalité à laquelle il nous faut bien nous adapter comme on peut. Car oui, on fera comme on peut !

Une proposition en 10 étapes pour assurer la continuité pédagogique et passer en mode “vous chez vous” et “les élèves chez eux”

Il va s’agir à ce stade de trouver une manière de maintenir un lien entre vous et vos élèves, de leur proposer des activités pédagogiques et de vous assurer des apprentissages qui en découleront. Il faut cependant avoir en tête que, même si cela va forcément nous faire réfléchir sur les manières d’utiliser le numérique, la continuité pédagogique peut également se faire autrement. Tous les élèves ne disposent pas d’un matériel approprié pour faire des choses en ligne, ni même parfois d’une connexion Wifi à la maison. Certains dépendent du smartphone de leurs parents pour aller sur Internet et d’autres peuvent n’avoir qu’un support informatique pour toute la famille. Tout cela doit être pris en compte car tous les élèves doivent avoir accès aux propositions.

 

1) Mettre à jour les coordonnées des familles (email/téléphone)

Pour maintenir le contact avec les élèves et leurs familles, la première chose à faire est de collecter ou mettre à jour leurs coordonnées (les adresses emails des familles mais également les numéros de téléphone). Dans le cas où vous n’auriez pas eu le temps de communiquer avec les familles avant la fermeture de l’école, rendez-vous à l’étape 5 (annoncer la nouvelle aux familles).
Certains d’entre vous utilisent peut-être déjà un ENT ou Environnement Numérique de Travail (tel que Pronote, Beneylu, Klassroom...) et ont déjà un lien numérique avec les familles. Dans ce cas, il peut être utile de vérifier si tout le monde s’y connecte bien, et contacter les familles qui n’en ont pas encore pris l’habitude.

Comment expliquer aux élèves et aux familles l'organisation des temps d’apprentissage et ce qui est attendu de leur part pendant ces semaines ?

Découvrez Guide Pratique Êtreprof et ses 10 fiches pour vous outiller concrètement face à la continuité pédagogique

2) Faire l'inventaire du matériel informatique/équipement des familles

Afin d’adapter vos propositions, renseignez-vous sur l’équipement dont disposent les familles : téléphone portable/smartphone, tablette, ordinateur, écouteurs. Demandez aussi quel type de connexion ils ont à leur disposition : 3G/4G, Wifi, box... Grâce à ces précieuses informations, pour communiquer avec les familles mais aussi vos collègues, vous serez en mesure de choisir entre : 

  • Utiliser un environnement numérique (étape 4) si l’équipement et votre aisance numérique sont suffisants.
  • Imaginer une proposition hors numérique si vos élèves ne sont pas tous équipés. On peut aussi prévoir le dépôt en mairie d’un dossier de travail pour chaque niveau, que les parents peuvent ainsi venir récupérer. Ou encore (selon la situation) imaginer que les parents puissent venir récupérer des documents à l’école.


La difficulté sera de trouver un moyen convenant à tout le monde (enseignants comme élèves). Mais cela nous emmène à la nécessité de se concerter et réfléchir en équipe face à ce temps de continuité pédagogique.

 

3) Organiser une concertation pédagogique pour mettre en place et uniformiser des protocoles à destination des élèves et des parents mais aussi dans l’équipe

Afin de faciliter la circulation des informations et de s’assurer que tous les élèves et tous les collègues de l’école pourront assurer la continuité pédagogique, il est nécessaire d’organiser une concertation pédagogique. Elle permettra d’uniformiser les modes de communication et d’assister les collègues qui ne se sentent pas encore à l’aise avec la communication numérique. En cas de besoin, pensez à solliciter l’aide de l’enseignant référent aux usages du numérique (CPC TICE, ERUN ou RUPN). Des dispositifs sont déjà peut-être en place ailleurs et peuvent vous aider ou vous faire gagner du temps. Il est important que tous les collègues puissent communiquer de la même façon, que ce soit entre eux ou avec les familles d’élèves.
Voyons maintenant quelles possibilités s’offrent à vous.

 

4) Choisir un espace numérique collaboratif


- Les mails

La plupart des personnes, même peu initiées au niveau informatique, disposent d’une adresse mail. C’est donc le biais idéal pour nouer le contact numérique. Mais il va vite présenter des limites. Les échanges par mail ne sont pas des plus ergonomiques parce qu’il est difficile de suivre le fil, que les messages se croisent et qu’on peut vite être agacé de “Répondre à tous” pour un simple “OK”. À l’inverse, plusieurs personnes peuvent poser la même question de manière individuelle. Si on oublie une personne dans la liste de diffusion, il faudra lui renvoyer toutes les informations…
 

- Les messageries instantanées 

Beaucoup d’équipes utilisent déjà entre elles des messageries instantanées telles que Whatsapp qui permettent d’échanger en direct. On peut aussi imaginer mettre en place des fils Whatsapp avec les familles (ou même des sms). C’est notamment intéressant pour celles qui ne sont pas suffisamment équipées en matériel informatique. Mais la limite est que c’est assez intrusif dans la vie personnelle et que tout le monde ne désire pas partager ses coordonnées téléphoniques.
 

- Les E.N.T.

Si vous n’en avez pas encore, vous pouvez créer un Environnement Numérique de Travail. La plupart des établissements du second degré en est équipée. Ce n’est pas encore aussi répandu dans le premier degré. L’avantage est de pouvoir y mettre des documents, envoyer des messages personnalisés ou groupés, partager des liens, écrire des articles, donner des exercices... Il en existe de nombreux spécifiquement dédiés à un usage scolaire : Beneylu School, Klassroom, TouteMonAnnée, Arthur-et-Lila, Scolnet.org, ONE , ClassFlow ou tout autre site gratuit. Vous pouvez également créer un padlet pour votre classe.
 

- Utiliser un espace communication à distance professionnel

Utiliser un espace de communication et de collaboration à distance peut être une bonne alternative à Whatsapp et aux mails pour la collaboration dans l’équipe. Moins intrusives et plus complètes, ces plateformes peuvent vous permettre de créer différents fils de discussion, partager des documents, et parfois organiser des visioconférences. Vous pouvez notamment essayer l’application Slack (une messagerie instantanée qui permet d’envoyer des messages privés mais également des chaînes de discussion sur un sujet précis). 
 

- Organiser des visioconférences

Que ce soit entre collègues ou avec les élèves, la visioconférence peut permettre aussi de garder le contact ou de mieux accompagner les élèves. Vous pouvez donner des rendez-vous quotidiens (par exemple, visioconférence tous les matins à 10h30) et y retrouver les personnes que vous avez conviées. Pour cela, plusieurs possibilités s’offrent à vous : Whereby, Gruveo, Join.me...

 

- Le site ou blog de l’école

Le site ou blog de l’école est pratique pour mettre à disposition de tous les informations importantes et utiles. Vous pourrez y donner des instructions et communiquer des liens (vers un éventuel ENT, vers des sites éducatifs, donner des RDV virtuels…).

 

5) Annoncer ou préparer les familles à la fermeture de l’établissement

Pour que cette continuité pédagogique se mette en place, il faut évidemment communiquer avec les familles. Il va falloir les rassurer et bien leur expliquer par quel moyen on communiquera avec elles. Si vous agissez de manière préventive, communiquez par un mot dans le cahier de liaison : rappelez les coordonnées de l’école, prévenez à quel rythme et à quelle heure les nouvelles informations seront mises en ligne ou affichées.  

Dans le cas d’une fermeture en urgence, un affichage devant l’école permet de communiquer aux familles :

  • l’adresse mail de l’école à laquelle ils peuvent envoyer leurs coordonnées,
  • l’adresse de l’ENT que vous aurez éventuellement mis en place (voir l’étape 4 de cet article),
  • l’adresse du site ou blog de l’école et la fréquence à laquelle les informations seront mises à jour.

 

6) Rédiger une petite fiche mémo de ce que vous attendez de cette période

Cette situation est inédite et tout le monde est pris au dépourvu. Vous pouvez rédiger une petite note qui va pouvoir rassurer et guider les parents. N’oubliez pas que les parents ne sont pas des enseignants. Certains peuvent avoir un rapport à l’écrit difficile voire inexistant. Et même dans le cas contraire, enseigner s’apprend. On n’attend pas d’eux qu’ils prennent notre relais, et c’est important de le leur signifier. Et en même temps, ils sont aussi inquiets de savoir comment aider leurs enfants. 

Cette petite note « pédagogique », à destination des familles, est différente de l’information pratique et officielle. Vous allez leur expliquer ce qu’ils peuvent faire, comment ils peuvent aider leur enfant à s’organiser. Donnez-leur des idées de jeux à faire en famille, d’activités simples (dessin, cuisine, jeux de rôle, devinettes, …). Utilisez des formules rassurantes comme « Faites-ce que vous pouvez... », « Profitez-en pour... ». Rappelez-leur comment ils peuvent vous joindre et à quelles heures vous êtes disponibles.
Si vous êtes à l’aise avec l’idée, vous pouvez aussi imaginer faire cette note sous un format audio ou vidéo.


7) Construire un emploi du temps qui servira de guide de travail pour les parents et élèves

Toujours dans le souci d’aider les parents et les élèves à organiser ce temps « d’école à la maison », il peut être intéressant de leur donner un emploi du temps. Cet outil sera structurant pour tout le monde. Inscrivez les plages qui peuvent rythmer la vie à la maison (là on pense à certaines familles qui seront complètement désarmées face à ce huit-clos forcé). Certains parents seront peut-être en télétravail et donc présents à la maison mais pas disponibles. Dans cet emploi du temps, vous prévoirez des plages de travail mais également de détente et d’échanges. Inscrivez les temps où on pourra vous joindre. Si vous mettez en place des rendez-vous virtuels par exemple, mettez le lien d’une salle virtuelle où vous vous retrouverez (voir étape 4). En bref, imaginez cet outil comme un cadre sécurisant/visuel. 

 

8) Construire des propositions pédagogiques

Vous devez à ce stade faire le deuil de vouloir faire ce que vous faisiez en présentiel. Le pas de côté sera le bienvenu ! Néanmoins, vous pourrez vous en inspirer pour chercher et proposer des ressources. Comme vu précédemment, la continuité pédagogique doit être envisagée avec et sans le numérique.

  • Par voie numérique : en utilisant des sites de ressources ou en utilisant l’espace que vous utilisez habituellement. Vous pourrez proposer des liens vers des vidéos, des petits messages quotidiens,
  • Hors numérique : là il vous faudra faire un pas de côté. Imaginez des activités structurées mais pas nécessairement “scolaires” si vous n’avez pas la possibilité de les corriger en temps réel. Pourquoi pas faire un mini-journal où les élèves, au jour le jour, écrivent ce qu’ils font, que ce soit scolairement ou autres activités. Pourquoi ne pas prévoir des petits exercices liés au quotidien à la maison ?

 

9) Construire le suivi de votre proposition pédagogique

C’est une phase importante de votre proposition car vous devrez être au clair sur ce que vous ferez du travail de vos élèves, compte tenu de leur réalisation en autonomie (c’est-à-dire sans votre accompagnement présentiel). Il s’agira ici de réfléchir à :

  • votre manière de vous rendre disponible (groupe Whatsapp/sms/blog de classe…),
  • votre manière de récolter le travail ( par voie numérique / hors voie numérique),
  • savoir ce que vous garderez, ce que vous corrigerez ou pas. Tout est ok, du moment que ce soit explicite pour tout le monde.

 Vous pourrez faire figurer ces éléments dans votre mémo (étape 6).

 

10) Premières idées de ce que vous pouvez proposer aux élèves à distance

Nous construisons avec toute l’équipe des Mentors EtreProf des articles / Mini-Lives / guide pratique qui approfondiront ces propositions. Mais pour commencer quelques idées :

 

Nous espérons que cette première proposition vous soulagera un peu pour commencer à construire comme vous pourrez ces prochaines semaines qui se profilent. Dans une  situation exceptionnelle comme celle-ci nous devons construire en cheminant. Ce n’est pas facile, car nous ne pouvons maîtriser le processus de bout en bout. Posons la première pierre, rassurons les parents. Prenons le temps de construire la proposition pédagogique dans les jours qui viennent en échangeant avec nos collègues et surtout, essayons de faire simple pour tous nos élèves qui seront peu voire pas accompagnés dans ce temps “hors la classe”.

Bon courage !


Emilie, PE depuis 15 ans et PEMF depuis 6 ans, mentor d'Êtreprof et créatrice du podcast mestrucsdeprof.fr
Nathalie de l'équipe Êtreprof

 

Si vous souhaitez recevoir les prochaines parutions que nous concevrons dans les prochains jours, laissez-nous votre mail ici !

Pour discuter avec des collègues sur la continuité pédagogique, rejoignez notre groupe Facebook dédié La continuité pédagogique avec Êtreprof

REPLAY - Nathalie et Sara ont recueilli vos questions sur la continuité pédagogique : revoyez le replay ici !

Lundi 16 mars à 21h, Sara et Nathalie reviennent pour un autre échange en direct sur comment rendre nos élèves autonomes en ces temps de continuité pédagogique. Inscrivez-vous à l'événement !

:

5 profs ont trouvé ce contenu utile

PARTAGER

Commentaires

Aucun commentaire n'a encore été publié.

Vous devez être connecté-e pour publier un commentaire.

Me connecter pour réagir

utile

Des articles pratiques et concrets !


pertinent

Un contenu sélectionné par des enseignants


éclairé

Une aide dans le quotidien des enseignants


adapté

Des contenus adaptés à votre profil