Live - Accompagner le chef d'œuvre en lycée professionnel
Je m'inscris
Je m'inscris

Séquences plurisciplinaires et confinement en élémentaire

simon augé
7 avril 2020 17:41
5 mn

Tout ce temps... Et aucun.e élève en vue : juste mon écran… et Internet ! C'est pas mal, Internet, pour travailler, il paraît. Est-ce que ça ne serait pas l'occasion de tenter ces séquences de folie que j'ai toujours voulu faire (tout en me rendant souvent à l'évidence que je n'ai ni le temps ni l'énergie de faire ça quand je rentre du boulot) ? Mais si, vous voyez bien, ces séquences qui mêlent observation, manipulation et rigolade et qui sont, en plus, pluridisciplinaires !

De la gamberge et du "surf" pour commencer

Voilà à peu près la synthèse de mon monologue intérieur au début du confinement. Je ne savais pas par où commencer : je tâtonnais, perdais du temps de façon flagrante et avec une mauvaise foi caractérisée (quelque part entre le 6ème café, clairement dispensable, le 13ème poème d'Henri Michaux et l'auto-persuasion du type "Je vais leur envoyer quelques exercices et ça ira bien, non ?"). 

Durant ces pérégrinations, j'ai réalisé que j'aimais bien commencer la journée en écoutant de la musique que je ne connaissais pas, ou en cherchant un tableau ou un.e artiste dont j'ignorais tout. 

J'ai donc décidé d'envoyer à mes élèves, au début de chaque journée, une œuvre musicale, une œuvre picturale et un poème pour démarrer en douceur. Ayant un minimum d'éthique professionnelle et ne voulant pas que les parents y voient un moyen de ne pas travailler sur "les vraies matières" (ici, insérer un bruit de vomi), j'ai également décidé que chaque trio d’œuvres envoyé serait dédié à une année précise. Cela m'a obligé à faire de nombreuses recherches et m'a ouvert à une foule idées de séquences pluridisciplinaires.

  1. On part visiter New York !
  2. Et le Français ?
  3. Et les Maths ?
  4. Et la suite ? Tu y penses à la suite ?
  5. Des retours positifs
  6. Moralité

 

1) On part visiter New York !

"Google Arts & Culture" est mon nouveau meilleur ami ! Notamment la partie permettant de visiter les plus grands musées du monde. En me "promenant", j'ai eu une idée : pourquoi ne pas proposer aux élèves de se "promener" eux aussi, dans une section donnée ? 

Je les ai donc envoyés au Metropolitan Museum de New York, dans la section Baroque et leur ai demandé de trouver des détails dans les tableaux (non sans oublier de relever l'auteur, la date et le titre, évidemment), comme par exemple :

  • deux pickpockets,
  • un clocher visible à travers une porte ouverte,
  • un personnage perché dans les nuages, etc.

 

2) Et le Français ?

J'ai ensuite décidé de m'appuyer sur cette recherche pour leur demander un petit travail de rédaction, en y glissant des contraintes de grammaire et de conjugaison, tant qu'à faire ! Il s'agissait donc d'imaginer la raison pour laquelle ce fameux personnage était perché dans les nuages, au présent de l'indicatif et en utilisant au moins 8 verbes du 3ème groupe, s'il vous plaît.

 

Comment s'organiser lorsqu'on doit à la fois faire classe en présentiel et en distanciel ?

Découvrez le Guide Pratique Êtreprof et ses 10 fiches pleines de propositions pour vous aider à organiser des adaptations
 
 

3) Et les Maths ?

Ensuite, ne voulant pas en rester là, je me suis dit que je pourrais probablement trouver un moyen de faire des mathématiques avec tout ça. Et j'ai pensé aux distances entre les musées. Cela comprend potentiellement : des nombres entre 0 et 10 000, des mesures de distance et des conversions et du calcul posé.

J'ai prévenu les élèves que nous utiliserions beaucoup ce site à l'avenir et qu'il fallait peut-être nous préparer à voyager beaucoup... C'était évidemment une truande digne de tout.e bon.ne prof chevronné.e, une manière de les pousser à s'interroger en s'imaginant ici la distance que nous pourrions parcourir si nous allions réellement dans tous ces musées.

S'en sont suivies plusieurs consignes :

  • Relever les villes dans lesquelles se trouvent ces musées
  • Trouver la distance entre Paris et ces villes
  • Classer ces distances par ordre croissant
  • Répondre à des questions de numération (par exemple : "Combien y a-t-il de villes se trouvant à plus de 34 centaines de kilomètres de Paris ?")
  • Calculer la distance parcourue en imaginant que nous nous rendions X fois dans tel ou tel musée (multiplication posée)

 

4) Et la suite ? Tu y penses à la suite ?

Évidemment, tout cela n'est qu'un exemple de ce que l'on peut faire à partir d'un support riche et de qualité et en utilisant l'attirance naturelle des enfants pour Internet.

Je leur demanderai probablement, par la suite, de placer sur une carte toutes les villes "visitées", en précisant le continent. Ou de construire une frise chronologique où l'on placera les dates de toutes les œuvres vues, lues et entendues pendant le confinement (à prolonger évidemment en classe, si un jour on y retourne...). Ou bien encore de dessiner leur propre "tableau" en y mettant tous les détails relevés au MET. Et tant de choses encore...

 

5) Des retours positifs

Les retours des parents et enfants ont été très positifs. Tous semblent ravis de travailler de cette manière et s'accordent à dire que le fait de partir d'une petite "enquête" (c'est comme ça que j'appelle ces séquences pluridisciplinaires) donne envie de faire la suite.

Il va de soi que la réalisation d'un tel travail requiert de nombreuses conditions favorables pour les familles : avoir Internet, savoir l'utiliser, avoir affaire à des parents qui ont des plages de disponibilité pour accompagner leurs enfants et j'en passe (je suis par ailleurs certain que vous avez depuis longtemps identifié tous ces écueils potentiels et que vous apprenez tous les jours à les contourner). Il est donc souvent nécessaire, comme toujours dans notre métier, d'adapter les contenus, consignes, types de recherche et de bien expliquer la démarche et les moyens de se l'approprier, notamment les moyens numériques qui demandent souvent des explications dont on ne peut faire l'économie (ouvrir un lien, copier/coller une url, scroller pour trouver le ressources mentionnées, etc.). Attention : sur Internet comme dans la vraie vie, le diable est dans les détails !

Mais l'intérêt suscité chez les enfants est inestimable et vos efforts seront largement récompensés !
 

6) Moralité

C'est beaucoup de boulot, certes.
Du temps passé à chercher sur Internet, oui (notez qu'en confinement, niveau temps, on est pas mal).
De nouvelles consignes à inventer, qui tiennent compte des difficultés potentielles liées au numérique, tout à fait !
Quelques litres de café, probablement.

Mais quelle avancée professionnelle de pouvoir enfin se dire : "J'ai pondu une séquence riche, partant de l'observation, qui recoupe différentes matières, donne du lien concret entre le travail scolaire et la vraie vie et ouvre sur d'autres séquences, elles aussi pluridisciplinaires, que je n'ai plus qu'à imaginer !"

Personnellement, même si mon travail est très perfectible et a peut-être même induit des difficultés chez certain.e.s élèves, je sais que la plupart s'y retrouvera et s'en rappellera. Et qui dit mémoire dit référence commune et dit prolongement didactique ! Et quoi de mieux que d'avoir, toute fraîche et prête sous la main, une suite toute trouvée à plusieurs travaux terminés...

J'appelle ça : le confort du lendemain.
 

Simon Augé, PE, fervent supporter d'une pédagogie de l'action et du concret, co-fondateur d'etreprof.fr, et néanmoins à votre disposition pour tout S.A.V !

:

5 profs ont trouvé ce contenu utile

PARTAGER

Commentaires

Aucun commentaire n'a encore été publié.

Vous devez être connecté-e pour publier un commentaire.

Me connecter pour réagir

utile

Des articles pratiques et concrets !


pertinent

Un contenu sélectionné par des enseignants


éclairé

Une aide dans le quotidien des enseignants


adapté

Des contenus adaptés à votre profil