Besoin de préparer la rentrée ? 5 guides pratiques, 200 ressources disponibles et de l'entraide en s'inscrivant à Cap Rentrée !
s'inscrire
s'inscrire

Comment rater ses vacances d'été ? Chronique de Monsieur Z

Julia
24 juillet
5 mn

Désormais, chaque mois, Monsieur Z répondra, avec sa verve et sa morgue habituelles aux questions que vous vous posez. Ou pas. Des réponses tout à fait claires, précises et objectives. Ou pas.

Il est parfois simple (trop simple) de profiter sainement du moment que l’enseignant attend toute l’année comme le moustique guette le touriste adipeux près du lac de montagne. Non. Une fois les pieds dans le sable on trouve toujours le moyen, la méthode adéquate, de rater ce rendez-vous avec Dame Nature et Père Mojito. Ou comment notre cortex cérébral vient insidieusement nous extraire de notre Paradis « pas du tout apprenant ».

Voici donc comment rater vos vacances d'été :

1) Laisser son esprit (vagabonder dans des territoires interdits) ou s’échapper 

Vous serez sans doute amené à vous passer du monoï indice -12 sur une des nombreuses plages françaises ou crapahuter sur des sentiers perdus où viennent gentiment sautiller le chamois et le gypaète barbu. Et là, sans même vous en rendre compte, vous glisserez. Non pas dans l’onde fraîche ou le tapis de gentianes, mais sur une pensée totalement pédago-gisante (qui n’avait pourtant rien à faire là) et qui s’insinue doucement dans votre esprit. 
Elle peut être multiple. Dans tous les cas elle sera décadente : 

  • cette étendue marine ne pourrait-elle pas donner lieu à une sortie d’intégration avec vos sixièmes B2 ? (idée à la con, la moitié ne savent pas nager) ;
  • cette jeune femme croisée sur ce pont suspendu n’est elle pas le sosie d’Olympe de Gouges, ce qui vous rappelle de modifier la séance 3 de la séquence sur l’émancipation féminine ? En fait, pas un brin : elle ressemblait plutôt à Rozy Varte mais le mal est fait.

Vous venez de penser boulot ; vous vous en mordrez les doigts. Littéralement. Et ça, le chamois le sent. Et il se barrera direct.

 

2) Faire des rencontres impromptues au détour d’un talus

Vous avez choisi de partir. Loin. Très loin. Le plus loin que votre portefeuille et votre conseiller Cofidis puissent le permettre. Pour oublier les affres de la cité, les lieux que vous connaissez par cœur, les gens. Ce besoin de changement d’air, de pression atmosphérique, vous le désiriez ardemment, c’était devenu comme un adage sarkozien : partir loin pour s’enjailler plus
Vous voilà donc dans un lieu totalement perdu, lieu-dit oublié des cartes, qui ferait passer Baume-les-Messieurs ou Moret-sur-Loing pour des succursales d’Ibiza ou Cancu(l)n. Seul. Sans personne. Même les oiseaux du coin se sont mis en mode mute pour vous laisser profiter de ces instants de grâce trop peu présents. Alors que vous prendrez une profonde inspiration salvatrice, vous entendrez cette triste mélopée :

« Hé, c’est pas le prof de Français. J’te dis c’est lui ! Tu le reconnais pas car il a les birk, tia vu ! »

Bien évidemment. Il fallait que vous tombiez sur lui. Et rien n’est plus évident qu’un élève, qui a fui votre regard toute l’année craignant une question trop saugrenue (genre « As-tu révisé ta leçon d’aujourd’hui ? », truc de ouf) va venir SUR VOTRE espace. Dans VOTRE forteresse de solitude, pour parler. Une conversation sidérale et sidérante qui se conclura par le plus terrible anathème : « Peut-être on va se recroiser, suis là 1 mois moi aussi ! Trop bien ! » 
Fin du game.

 

3) Découvrir votre Destin et votre EDT aux confins du monde

Autrefois partir, c’était laisser derrière soi ses problèmes, son travail, ses peines, son chat diarrhéique à sa patiente mounette (ou l’inverse). On oubliait tout l’espace de quelques semaines ; c’était le fameux break dont on parle souvent dans les conversations adulescentes. Mais ça oui, c’était avant. Aujourd’hui, la technologie est là et nous retrouve, où que l’on se trouve sur Terre. Vous échangerez probablement des choses essentielles de la vie comme la culture du Conkerberry avec les aborigènes du Bush Australien quand retentira cette sonnerie particulière qui vous ramènera en France, retour mental sans escale : Lecture du mail - EDT rentrée 2020/2021
Patratas. C’est plus fort que vous, vous ouvrirez, vous lirez. Et vous voilà à disserter avec Bournum Bournum, descendant direct de Burnum Burnum sur éventualité de déplacer l’heure des 3ème B de 15h à 16h le mardi au jeudi de 8h à 9h. Bournum acquiescera bien entendu, conscient de l’état de détresse dans lequel vous êtes, avant de vous proposer une ration de fourmis rouges, connues pour leurs vertus analgésiantes.

 

4) Faire preuve de sociabilité (à s’en faire vomir les entrailles)

Car on ne peut pas être tout le temps seul. L’Homme est un animal social et, tôt ou tard, vous serez obligé d’accepter un repas, qu’il soit familial ou amical, autour d’un bon barbecue, d’un bon rosé Limé et de chipos bien dorées. Oui, ça sonne comme du rêve. Mais arrivera forcément ce moment de la soirée où vous aurez à répondre à ces questions intemporelles : « Ils te manquent pas, tes élèves ? », « C’est pas trop dur… en ce moment ? », « Ça va, tié tout le temps en vacances, 6 mois dans l’année ! »… Notez que la dernière n’est pas une question, et que la phrase est accompagnée d’un ton péremptoire, proche de l’éructation. 
Et voilà comment un barbecue sympathique se transforme en bataille rangée, avec propulsion d’arguments et d’aliments. Il se terminera par votre départ anticipé, sur cette pique finale : « Et on en parle de toi qui bosses à la Sécu, connard ! » Le connard, interjection finale, scellera la fin de votre amitié. Qui n’aura duré que le temps de 3 chipolatas.

Avec tout cela, vous devriez passer d’excellentes vacances, foi de Monsieur Z !

 

À très bientôt !

Monsieur Z

Sévissant sur Facebook @Zarp In Lep et Instagram @Zarpinlep

:

4 profs ont trouvé ce contenu utile

PARTAGER

Commentaires

Aucun commentaire n'a encore été publié.

Vous devez être connecté-e pour publier un commentaire.

Me connecter pour réagir

utile

Des articles pratiques et concrets !


pertinent

Un contenu sélectionné par des enseignants


éclairé

Une aide dans le quotidien des enseignants


adapté

Des contenus adaptés à votre profil