Besoin d'appui pour réussir le mois de rentrée ? 6 guides pratiques, 200 ressources disponibles et de l'entraide avec Cap Rentrée !
s'inscrire
s'inscrire
Pratique Activité rituelle

Gérer les conflits en maternelle : le ballon de la gentillesse

Julia
28 août

Dès le plus jeune âge, la vie de groupe au sein de la classe peut provoquer tensions et disputes entre enfants. Combien de fois déplorons-nous d’entendre à la porte de la classe : « Je lui ai dit, si on t’attaque, tu te défends ! » ?

Est-ce ainsi qu’on vit ensemble ? Comment éviter la spirale infernale des conflits et même mieux, comment entamer le cercle vertueux de la gentillesse et du bien-être à l’école ? Vous avez été nombreux suite au Tuto EtreProf sur la gestion des conflits en maternelle avec la CNV à me demander ce qu’était « le ballon de la gentillesse ». 

Mode d’emploi pour une classe empathique et coopérante, c’est parti ! Le ballon de la gentillesse a pour objectif de développer une ambiance sereine, bienveillante et positive par le vécu collectif positif. Il amène à prendre en compte ses émotions et à connaître et comprendre celles des autres. Les enfants sont assis en cercle, de manière à ce que chacun puisse se voir. 

1) Temps de respiration collective

 

Je débute toujours le jeu par un temps de respiration collective. On apprend à s’asseoir, soit comme les petits indiens en tailleur, soit comme les petits japonais sur les genoux. 


 

La respiration apporte le calme 

Les deux mains posées sur le ventre, j’inspire et gonfle mon ventre comme une ballon, j’expire et laisse mon ventre se dégonfler naturellement. 

 

 

J’inspire lentement en ouvrant grand les bras comme un soleil. J’imagine que je sens la chaleur du soleil sur mon visage. 
J’expire, laissant doucement tout mon corps se détendre et se pencher vers l’avant. 

 

 

 

Je porte mon doigt devant mon visage. Il est comme une bougie, avec mon souffle je joue à faire vaciller la flamme tout doucement. 

Je suis calme et prêt pour une activité, une histoire, une chanson ou le ballon de la gentillesse.

 

2) Le ballon de la gentillesse
 

Je débute le jeu. Le ballon passe d’un enfant à un autre accompagné d’un mot gentil.

« J’envoie le ballon de la gentillesse à Emilie parce qu’elle m’a aidé à ramasser les feutres que j’avais fait tomber. »

« J’envoie le ballon à Jules parce qu’il a construit un château avec moi dans la cour. »

Petit à petit, on construira avec les enfants un répertoire de mots, d’actions, d’émotions positives qui viendront nourrir ce moment de gratitude et de plaisir. 

Comment prendre en compte les besoins de ses élèves et poser un cadre sécurisant en classe ?

Retrouvez toutes nos ressources (vidéos, guides pratiques, articles, fiches outils entre autres) disponibles gratuitement pour vous outiller

Quelques principes de base : 

  • Tout le monde participe (même celui qui vient d’être grondé parce qu’il ne respectait pas les règles de vie) car nous partons du principe que TOUS nous sommes gentils. Si parfois il y a des écarts, ils ne sont que des manifestations de comportements qui ne sont pas encore régulés et dont nous allons accompagner la modification par l’exemple, le rappel bienveillant et l’accompagnement.
     
  • Parfois (surtout au début et avec les plus jeunes) les enfants n’arrivent pas à dire pourquoi ils choisissent tel ou tel enfant, ou du moins ils n’arrivent pas à donner une explication concrète des marques de gentillesse : « J’envoie le ballon à Jules… » « J’envoie le ballon à Louise parce que c’est ma copine. ». Peu importe. L’essentiel est dans la circulation du ballon qui manifeste leur plaisir de vivre ensemble et dans le vécu d’émotions positives.
     
  • Tout le monde n’aura peut-être pas le ballon, mais pour qu’il circule le plus possible, prévoir 15 min de jeu et demander à ce qu’il ne passe qu’une seule fois pour chaque enfant.

 

3) Ce que ce jeu a changé dans ma classe ? 

 

Dès qu’ils voient le ballon dans mes mains, les enfants se posent très rapidement en mode écoute. Le travail sur les émotions se fait à travers le vécu, il est centré sur des expériences positives pour tous et vient compléter le mot gentil de la maîtresse à l’accueil du matin. Il crée un climat de grande bienveillance entre enfants et pose des actes au-delà des mots.

La gentillesse est devenue l'un des trésors de notre classe. 

Ce moment est ritualisé chaque soir : il permet de se quitter en vivant l’appartenance au groupe et de rentrer à la maison apaisé après la journée de classe. 

Si vous voulez aller plus loin, deux ressources pour travailler l’empathie en classe : 

 

Fanny, PE, Directrice maternelle et mentor ÊtrePROF

:

17 profs ont trouvé ce contenu utile

PARTAGER

Commentaires

Aucun commentaire n'a encore été publié.

Vous devez être connecté-e pour publier un commentaire.

Me connecter pour réagir

utile

Des articles pratiques et concrets !


pertinent

Un contenu sélectionné par des enseignants


éclairé

Une aide dans le quotidien des enseignants


adapté

Des contenus adaptés à votre profil