Appréciation, bulletin scolaire, conseil de classe, toutes nos ressources sur ces sujets
Lire les articles
Lire les articles

Rendre les élèves acteurs des apprentissages : l’autonomie en question

Peggy Chrétien Anselmo
22 octobre
4 mn

Quand on pense autonomie de l’élève, de notre point de vue d’enseignant, on pense généralement :

  • capacité à gérer son travail seul ;
  • savoir demander de l’aide ou exprimer ses besoins face à une tâche à effectuer ;
  • capacité à organiser les étapes de travail.

Ainsi, cela revient à penser l’élève comme acteur de son travail en classe comme à la maison.

1) Qu’est-ce que l’autonomie ? 
 

Mais on ne se réveille pas autonome un beau matin et cette capacité à s’impliquer, devenir responsable de sa scolarité, plus qu’une attente, doit être un but à atteindre. Pour rendre les élèves acteurs de leur scolarité, il va falloir, aussi contradictoire que cela puisse paraître, les guider, mettre en place des dispositifs, des situations dans lesquelles ils vont s’y essayer, rater, recommencer... Bref, apprendre à le devenir !

Philippe Meirieu, chercheur et professeur en sciences de l'éducation, a défini les compétences pour devenir autonome à l’école. Il explique qu’être autonome suppose de savoir :

  • organiser son environnement ;
  • lire des consignes et les comprendre ;
  • se fixer un objectif, trouver les moyens pour y parvenir et évaluer le résultat ;
  • organiser son travail, les étapes nécessaires à la réalisation de la tâche demandée.
  • surmonter une difficulté et pas seulement par le recours à l’adulte mais en revenant en arrière, en cherchant le renseignement au bon endroit, en consultant un document, un dictionnaire ;
  • mener une recherche, en faire un brouillon, le relire avec distance. Puis le reprendre, l’amender, le recomposer…

 

On voit bien le grand écart entre l’objectif à atteindre et ce que nous vivons en classe. Qui ne s’est jamais retrouvé assailli de questions sur le thème de la compréhension des consignes à peine vingt secondes après avoir distribué un exercice ou une évaluation ? 

Vous voulez en savoir plus sur l'autonomie ?

Toutes nos ressources pour rendre vos élèves plus autonomes

2) Expliciter, c’est la clé !

L’un des procédés pédagogiques essentiels à la mise en place de l’autonomie des élèves est le fait de tout expliciter. Pourquoi ? Parce que cela permettra de lever tout malentendu, que l’on sait nombreux à l’école et qui sont autant de freins. Donc, pour rendre les élèves actifs et acteurs, il nous faut penser les outils pour qu’ils le deviennent.

Pour lever ces malentendus, vous pouvez réfléchir vos activités en trois temps : L'AVANT /  LE PENDANT / L'APRÈS.

  1. Penser L’AVANT, à savoir le matériel nécessaire, la formulation des consignes et la manière d’entrer dans la tâche ;
     
  2. Penser LE PENDANT, à savoir les étapes et les modalités de travail, la méthodologie et les stratégies à utiliser, le temps accordé à l’activité, la manière de sortir de la tâche ;
     
  3. Penser L’APRÈS, les indicateurs qui feront dire qu’un travail est terminé, les attentes, les critères de réussite.

 

Durant ces trois étapes, essayez de vous mettre “dans la peau des élèves” pour voir ce qui pourrait les bloquer. Une fois que vous serez au clair avec vous-même sur tous ces points, vous pourrez l’être en classe et donc tout expliciter.

Certains me diront « qu’à tout leur dire, comment peut-on espérer rendre les élèves autonomes ? » Je répondrais que « le dire » ne se substitue pas au « faire ». Par ailleurs, on peut escompter que la répétition de mises en situation propices à l’autonomie guidera progressivement nos classes vers une mobilisation plus globale de cette autonomie grâce aux stratégies acquises au fil du temps.

3) Des pistes concrètes à mettre en place

À ce stade de votre lecture, vous percevez comment vous y prendre mais avez peut-être encore du mal à voir quelles activités et situations concrètes vous pourriez mettre en place pour rendre vos élèves acteurs. Je vous livre, tout de go, quelques pistes.

Vous pouvez :

  • Mettre en place sur une séquence, une séance ou un point spécifique un plan de travail qui indique les différentes étapes à réaliser et que les élèves vont pouvoir gérer à leur rythme et selon des processus propres à chacun.
     
  • Favoriser les travaux de groupe et la collaboration qui permettent aux élèves de s’interroger, se confronter, établir des stratégies en utilisant les compétences diverses voire complémentaires de chacun.
     
  • Mettre en place du tutorat qui va permettre aux élèves d’exprimer, entre pairs, un besoin, une demande.
     
  • Monter un projet, pas seulement pour la classe mais avec la classe, en ce sens que vous allez laisser les élèves faire des propositions sur le déroulement et / ou la finalité dudit projet.

 

Enfin, pensez qu’il est aussi pertinent de rendre les élèves pleinement participatifs dans le bon fonctionnement du groupe-classe et des règles de vie. Vous pouvez ainsi :

  • Donner un rôle à chacun en assurant un roulement régulier afin que la lassitude ne s’installe pas et que chacun puisse expérimenter différents types de responsabilités (exemple de rôles : distribution des documents, responsable du rituel d’entrée en classe…).
     
  • Animer avec eux régulièrement (en fonction de votre volume horaire, bien sûr) une réunion de vie du groupe-classe pour faire un point sur le fonctionnement collectif dans votre cours en laissant les rênes aux élèves, trouver des solutions pour le modifier, le bonifier, le perfectionner, le rendre plus adéquat à certains de leurs besoins. Vous verrez, ils sont inventifs !

 

Vous l’aurez compris, ce pari du « rendre acteur » / « rendre autonome » est bénéfique pour l’élève, qui aura besoin de ces compétences pour évoluer positivement dans son cursus scolaire, mais surtout pour qu’il trouve du sens à ce qu’il fait, se mobilise et puisse cultiver une forme d’appétence. Évidemment, par ricochet, il l’est aussi pour l’enseignant qui, au fil des mois, verra les élèves devenir plus confiants, plus impliqués, sortir de la zone de dépendance au professeur pour entrer dans celle de l’interaction avec celui-ci.

Peggy, professeure de Lettres depuis 17 ans

:

3 profs ont trouvé ce contenu utile

PARTAGER

Commentaires

Aucun commentaire n'a encore été publié.

Vous devez être connecté-e pour publier un commentaire.

Me connecter pour réagir

utile

Des articles pratiques et concrets !


pertinent

Un contenu sélectionné par des enseignants


éclairé

Une aide dans le quotidien des enseignants


adapté

Des contenus adaptés à votre profil