Kit | Planifier son travail d'été, pour un été reposant et studieux
Je découvre
Je découvre

5 conseils pour gérer le doudou à l’école maternelle

Isabelle Dahl
24 août 2021 15:43
3 mn

« Il est usé par les bisous, déguenillé, rempli de trous… 
Sans lui, la vie n’est plus qu’un désert.
Il sent les câlins, les larmes et l’amour… »
Anne Sylvestre, Fabulettes - Doudou perdu.


La première entrée à l’école maternelle est une grande expérience pour l’enfant. Il va vivre une séparation avec la maison et ses parents, engendrant insécurité et stress.

Préparer la première rentrée en classe de ces jeunes élèves amène à la question essentielle de la gestion du doudou à l’école. De nombreux enfants de cet âge ont encore un fort attachement à cet objet qui les apaise et les sécurise. À cela s’ajoute le problème de santé actuel lié à la COVID-19 et les contraintes sanitaires à prendre en compte dans la gestion du doudou à l’école ! 

Voici les 5 conseils pour vous aider à penser cette gestion du doudou dans votre classe et votre école :
 

1. Respecter l’importance du doudou dans le développement psychoaffectif de l’enfant 

Le pédiatre et psychanalyste britannique Donald Winnicott, dans les années 1950, a souligné l’importance du doudou en tant qu’« objet transitionnel » permettant de sécuriser et d’apaiser l’enfant dans des situations particulières de séparation avec la mère. Ce besoin de doudou apparaît souvent entre 5 et 8 mois et le rôle du doudou évolue dans le temps. C’est en général vers l’âge de 3 ans que celui-ci n’accompagne plus l’enfant dans son quotidien. Cependant, lors de la première rentrée des classes, certains de nos jeunes élèves y sont encore très accrochés dans la journée, tandis que d’autres l’utilisent de manière plus ponctuée (moment de fatigue, sieste). 
L’objectif dans la gestion du doudou à l’école est de permettre à l’enfant de devenir autonome du point de vue psychoaffectif. L’école aide alors le tout jeune élève à se détacher de son « meilleur ami » de manière progressive et sécurisante. 
La gestion du doudou est en général « réglée » en moyenne section. Mais parfois les doudous sont encore bien cachés au fond des sacs de certains !
 

2. Anticiper l’arrivée du doudou en collaboration avec les familles

Prendre le temps avant la rentrée de s’informer et d’aborder la question du doudou avec les parents permet de rassurer et d’expliquer sa gestion en classe :

  • Quel type de doudou est-ce ?
  • Quel est son petit nom ?
  • Quelle est l’importance donnée à cet objet par la famille ?
  • Quelles sont les questions et les craintes des parents sur ce sujet (peur du doudou perdu, hygiène avec la COVID-19…) ?
     

Il faut souligner également que tous les enfants ne possèdent pas forcément de doudou sous la forme peluche : il peut s’agir d’un morceau de tissu, d’une couverture... Le doudou, outre son aspect transitionnel, peut être également un objet fétiche pour l’enfant suivant la manière dont il a été géré à la maison. Si, lors de chaque situation de pleurs, l’enfant a reçu son doudou, alors il ne pourra pas faire la différence entre ses différentes émotions (s’il a peur, s’il a faim, s’il a mal…).
Le rapport que l’enfant entretient avec son « compagnon » ainsi que la sécurité affective apportée par les parents sont des facteurs déterminants de sa gestion à l’école. 
 

Comment rendre les élèves autonomes dans la gestion des conflits en maternelle ?

Les conseils pratiques de Fanny, PE et directrice, pour installer une communication non violente en classe

3. Prendre en compte les contraintes sanitaires liées à la COVID-19 

Depuis la pandémie de COVID-19 et les différents protocoles sanitaires appliqués dans les écoles, la gestion du doudou en classe questionne les professionnels de l’éducation : quelle position adopter face à cet objet de la maison ? Faut-il le laisser circuler partout à l’école alors que tout est désinfecté ?

Si Winnicott disait que le doudou ne doit pas être lavé, force est de constater que les principes évoluent avec la COVID-19. On pourrait imaginer laisser un doudou en double, à l'école, si cela est possible pour les familles.

Peut-on laisser entrer le doudou en classe et sous quelles conditions ?

Dans ce contexte sanitaire, il est nécessaire de prévoir des rangements individuels du doudou pour chaque enfant comme, par exemple, des boîtes individuelles transparentes avec photo et prénom de l’enfant. Pensez à la taille des rangements, les doudous sont parfois très imposants ! Un range-chaussures mural transparent peut aussi remplir cette fonction de stockage à moindre coût. Pensez également au recyclage pour les boîtes, les écoles renferment souvent des trésors. 
 

4. Établir des règles d’accueil du doudou dans la gestion du temps et de l’espace

L’objectif est que l’enfant soit accueilli avec son doudou et qu’en amont soient réfléchies les règles de gestion d’espace et de temps. Cela passe par la mise en place de rituels avec les enfants sur la vie du « petit compagnon » à l’école :

  • Matérialiser l’endroit de rangement pour les doudous afin de  sécuriser l’enfant : il peut ainsi le retrouver à tout instant.
     
  • Apprendre à l’enfant à ranger son doudou, en le responsabilisant face à cet objet si personnel. Cela permet aussi d’éviter la catastrophe du doudou perdu. On peut imaginer prendre une photo de l’enfant et son doudou et la coller à l’endroit du rangement.
     
  • Rendre l’espace de rangement accessible et évolutif dans l’année, au fur et à mesure que l’enfant se sent en sécurité à l’école. En le passant,  par exemple, de « l’espace doudou » de la classe au vestibule.
     
  • Réfléchir à la gestion de l’espace pour le doudou : dans quel espace est-il autorisé ? Peut- il entrer en classe et, si oui, sous quelles conditions et dans quelle partie ? Où se trouve l’espace de rangement du doudou ? A-t-il une place dans le vestibule ? Dans la salle de sieste ? Comment le transporter d’un espace à un autre ?
     
  • Réfléchir à la gestion du temps du doudou : à quel moment est-il autorisé ? Pourquoi ?
     

Ce sont autant de paramètres à réfléchir et à mettre en place avec les enfants. La compréhension de la gestion de cet objet transitionnel à l’école passe par le langage et l’attitude bienveillante et sécurisante des professionnels de l’école maternelle.
 

5. Développer ses gestes professionnels pour sécuriser les enfants
 

  • Sécuriser et rassurer les enfants au maximum lors de la transition école-maison par des gestes et paroles réconfortantes.
     
  • Mettre en place des rituels de classe déterminant les différents temps de la journée et allouer des temps avec ou sans doudou autorisé que les enfants vont pouvoir intégrer progressivement.
     
  • Prévoir des activités permettant à l’enfant de lâcher son doudou et d’entrer en contact avec les autres par le jeu.
     
  • Prévoir des scenarii de vie sur celle du doudou à l’école. Par exemple : lorsque l’on joue dans les coins jeux, que l’on travaille, que fait du doudou ?
     
  • Engager un travail sur les émotions permettant aux enfants de verbaliser leurs émotions et d’entrer en communication. Utiliser la littérature de jeunesse, albums sur la séparation avec la maman, sur la famille, le chagrin, la joie, le bonheur…

 

Pour la petite section, il est important d’apprendre à ses élèves de se séparer de leurs doudous en les rassurant et en les sécurisant. Au travers les activités proposées, il est essentiel de mettre en exergue un cadre particulier pour le doudou et des règles de vie spécifiques à ce dernier, tout en gardant à l’esprit les gestes barrières imposés par la COVID-19. Ce travail débute dès la rentrée si l’on veut constater rapidement des progrès au sein de la classe. 

À votre tour, si vous souhaitez partager vos astuces, vos interrogations, vos remarques sur la gestion du doudou à l’école, n’hésitez pas à laisser un commentaire sous l’article !

Isabelle Dahl, professeure des écoles depuis 30 ans 

:

12 profs ont trouvé ce contenu utile

PARTAGER

Commentaires

  • Anne — 26 août 2021 14:59

    Quand l'enfant a du mal à laisser son doudou (chez moi, le doudou reste dans le sac de goûter au vestiaire et peut être cherché en cas de coup dur, mais ça reste exceptionnel sinon c'est la balade continuelle.), je fais "parler" le doudou qui explique la règle et que là il est très content de se réfugier au chaud dans le sac de goûter et autres arguments de ce genre.

Vous devez être connecté-e pour publier un commentaire.

Me connecter pour réagir

utile

Des articles pratiques et concrets !


pertinent

Un contenu sélectionné par des enseignants


éclairé

Une aide dans le quotidien des enseignants


adapté

Des contenus adaptés à votre profil