Découvrez nos guides pratiques gratuits pour gérer sa classe : 10 fiches et 42 pages
Téléchargez
Téléchargez
Pratique

Les cercles de lecture en cycle 3 : les essentiels pour se lancer

Marie Christine Pennors
10 septembre
5 mn
cercle de lecture en petit groupe en cycle 3

Je pratique dans ma classe de CM1/CM2 depuis deux ans les cercles de lecture, qui sont des discussions entre élèves en petits groupes après la lecture d’un texte, d’un chapitre ou plusieurs chapitres d’un roman en lecture suivie, sur des œuvres dans le cadre de lecture en réseau, d’un rallye lecture.

Nous allons explorer ensemble pourquoi mettre en place des cercles de lecture, comment les mettre en œuvre, le rôle de l’enseignant et les effets bénéfiques tant pour les élèves que pour la classe.
 

1. Faire des élèves des lecteurs actifs et autonomes
 

L’objectif de ces cercles est de former à la fois de bons lecteurs et des lecteurs actifs ayant le goût de la lecture, objectif qui fait partie des missions fondamentales de l’école. (cf BO spécial du 26 avril 2018).

Développer le goût de la lecture, c’est partager ses lectures, le plaisir de lire et de mieux comprendre, confronter ses idées, ses interprétations, ses compréhensions. Entrer en littérature, c’est aussi ressentir des émotions, s’interroger, faire des liens avec ses connaissances, avec d’autres œuvres littéraires, artistiques, mais aussi avec des événements de la vie quotidienne. 

Catherine Tauveron, professeure émérite à l'Université de Bretagne occidentale en littérature et langue française et chercheuse à l'INRP, évoque l’activité littéraire comme une jonction du cognitif et du culturel.

Pour Marie-France Bishop, maître de conférences à l'IUFM, université de Cergy Pontoise, il est nécessaire de rendre visibles les processus et les stratégies de lecture, de compréhension en faisant formuler, préciser, clarifier et en ouvrant un espace de réflexion, d’échanges, de discussion.

Le cercle de lecture permet de développer le goût de lire, de s’engager émotionnellement, de laisser une œuvre résonner en soi, de se poser des questions, d'accéder à un sens littéraire, esthétique, émotionnel. C’est un lieu de négociation du sens et de partage culturel, de co-construction de la compréhension.
 

2. Un élément essentiel : le carnet de lecteur
 

un exemple de cahier de lecteur en cycle 3

Avant l’organisation des premiers cercles de lecture, les élèves vont s’approprier dans un premier temps le carnet de lecteur. Ce carnet est un recueil personnel de notes de lecture sous forme de “récoltes” de mots, d’extraits du texte, de dessins, de ressentis, de questions que l’on se pose sur les personnages, l’intrigue, les intentions de l’auteur…

À la fin de la lecture d’un texte, d’un chapitre d’un roman en lecture suivie, nous discutons en groupe-classe des questions que l’on peut se poser, ce que l’on peut dire de l’intrigue, des personnages, nos émotions, mais aussi les intentions de l’auteur. Nous listons ensemble ce qui est possible de récolter puis je laisse un temps pour que chaque élève complète et  illustre son carnet.

 

J’instaure des temps où les élèves peuvent échanger sur le contenu de leur carnet. 

exemple de cahier de lecteur cycle 3 cercle lecture

Je mets aussi régulièrement des commentaires rétroactifs (avec un post-it de couleur) dans leur carnet pour relancer l'argumentation, encourager, guider aussi la réflexion. Progressivement, les élèves vont de manière plus autonome faire leurs récoltes, et même laisser des traces mémorielles de lectures en dehors de la classe.

Certains élèves, plus en difficulté dans la maîtrise de la langue, ne font au départ que des dessins puis, avec les encouragement de l’enseignant et l’émulation des autres élèves, ils prennent confiance en eux et récoltent des mots, puis des phrases, jusqu’à s’autoriser à écrire des impressions, des ressentis personnels.


 

3. Les étapes de la mise en œuvre des cercles 
 

a) La phase de préparation

Une fois les élèves répartis dans un ou plusieurs cercles, deux ou trois questions sont choisies selon les récoltes dans le carnet de lecteur, en concertation avec les membres du cercle. Ces questions donneront un cadre de discussion au cercle. Puis des fiches de rôles sont distribuées. Dans ma classe, il y a :

  • l’animateur du cercle : donne les règles de fonctionnement, distribue la parole, régule le débat, pose les questions d’évaluation à la fin du cercle.
     
  • le maître des mots : présente au cercle deux ou trois mots qui ont étonné, dont on ne connaissait pas la définition ou des mots pour lesquels on accorde une portée émotionnelle, esthétique, littéraire. Ces mots sont lus dans leur contexte pour en expliciter le sens en s’interrogeant entre pairs.
     
  • le maître des passages : relit des passages du texte en lecture partagée qui ont eu un impact émotionnel, une incidence sur l’intrigue, un tournant dans le récit, etc. et expliquer pourquoi ces passages ont été choisis.
     
  • le maître des liens : fait des liens avec des événements de la vie quotidienne, d’autres œuvres littéraires, des films et engage une discussion avec les autres membres du cercle.
     
  • l’illustrateur : dessine, représente un passage, illustre l’une des questions posées sur sa fiche de rôle. Il présente son dessin aux autres membres du cercle pour leur faire deviner ce qu’il a souhaité illustrer puis explique son choix.

     

b) Le déroulement du cercle

L’animateur rappelle les règles de fonctionnement du cercle de lecture puis lit les questions choisies. Un débat s’engage pour répondre aux différentes questions. L’animateur régule le débat entre les membres du cercle. Ensuite, il donne la parole à tour de rôle au maître des mots, maître des passages, à l’illustrateur, au maître des liens. 

En début d’année, l’enseignant modélise un cercle ou plusieurs cercles et prend le rôle d’animateur. Les élèves qui ne participent pas au cercle ont une fiche d’observation avec des critères (les sujets de discussion traités, de débat, le partage de la parole, la participation de tous les membres, l’écoute…). 
Pour les premiers cercles, l’enseignant rappelle l’utilité de se reporter au texte pour argumenter et fait expliciter par le questionnement : 

  • Comment pouvez-vous le dire ?
  • Quels sont les mots, les phrases dans le texte qui vous permettent d’avancer cette hypothèse ?
  • Quelle est, à votre avis, l’intention de l’auteur ?

 

c) L’évaluation

Les membres du cercle renseignent une fiche d’évaluation préalablement explicitée en groupe-classe sur le contenu des discussions, les difficultés rencontrées, les questions que l’on se pose à la fin du cercle pour la suite de la lecture, les impressions à la fin du cercle. Les élèves observateurs font part également de leurs observations.
Les fiches de rôle sont archivées dans un portfolio, un classeur ; les fiches d’évaluation des cercles le sont dans un support collectif.

d) La phase de structuration 

Après les cercles, les observations faites par l'enseignant lui permettent d’adapter l’enseignement des stratégies de lecture et de compréhension. Par exemple, pour mieux comprendre, se poser des questions en lisant, relire des passages du texte, le traitement des inférences implicites...
 

4. Le rôle de l’enseignant
 

Le rôle de l’enseignant est de faciliter, de réguler les débats, de soutenir la dynamique des communautés de lecteurs, étayer, valoriser la posture du lecteur, amplifier la parole interprétative, de planifier, de réajuster à partir de ses observations l’enseignement de stratégies de lecture et de compréhension.
Par la suite, plusieurs cercles peuvent se dérouler en même temps ; tout dépend de l’espace de la classe et de l’autonomie des élèves. Il est possible d’intégrer les cercles dans l’organisation d’ateliers, les modalités organisationnelles sont multiples.

5. Les bénéfices observés et validés par la recherche
 

Hormis les progrès mesurés des compétences des élèves en lecture, j’ai aussi observé un meilleur climat de classe depuis que j’ai mis en place des cercles de lecture, une écoute entre élèves, un transfert de la pratique du questionnement, de l’argumentation orale. De plus, les élèves apportent plus régulièrement leurs livres lus en dehors de la classe pour échanger, avec comme support le carnet de lecteur qui ressemble de plus en plus à un carnet de voyage littéraire. D’ailleurs, certains élèves demandent s’ils ont l’autorisation d’amener leur carnet en récréation pour le compléter.

Des recherches (Jewellet Pratt 1999, Spiegel 1998, Hébert 2009) ont confirmé les effets bénéfiques des cercles de lecture, notamment sur les élèves en difficulté qui se voient valorisés comme des lecteurs autonomes.

 

La pratique des cercles de lecture permet de développer non seulement des compétences de lecteur actif et autonome mais aussi favorise l’installation d’un bon climat de classe, développe chez les élèves des compétences socio-émotionnelles, langagières. Elle permet d’installer une culture littéraire et artistique, le plaisir de lire et de partager.

Un conseil : lancez-vous ! Pour aller plus loin, voici une vidéo de modélisation d'un cercle de lecture.

 

Références bibliographiques

  • GIASSON Jocelyne, La compréhension en lecture, Éditions Gaëtan Morin (1990) ;
  • TAUVERON Catherine, Lire la littérature à l’école au cycle 2 et cycle 3. Éditions Hatier (2002) ;
  • LAFONTAINE Annette, TERWAGNE Serge, VANHULLE Sabine, Les cercles de lecture, Éditions De Boeck (2017).


 

Marie-Christine enseignante directrice d'école

« L’école est un lieu d’apprentissage cognitif, social, démocratique où chacun peut apprendre, s’épanouir, réussir, s’exercer à devenir un citoyen de demain. Plus les années passent, plus je prends conscience de mon rôle complexe mais déterminant dans ces apprentissages. »

:

5 profs ont trouvé ce contenu utile

PARTAGER

Commentaires

  • Arria Marcella — 14 septembre

    Bonjour, Merci pour ce partage très intéressant. Dans la vidéo en lien, on voit un petit groupe, comment cela se passe-t-il en classe entière ? Merci par avance, Lilia

  • Marie Nanook — 14 septembre (modifié)

    Bonjour Marcella, Dans ma classe je modélise le premier cercle de lecture de l'année avec des élèves volontaires, les autres élèves sont observateurs. Puis dans le cadre d'ateliers, j'organise deux ou trois cercles et des ateliers autonomes.

Vous devez être connecté-e pour publier un commentaire.

Me connecter pour réagir

utile

Des articles pratiques et concrets !


pertinent

Un contenu sélectionné par des enseignants


éclairé

Une aide dans le quotidien des enseignants


adapté

Des contenus adaptés à votre profil