Des fiches à télécharger pour s'outiller toute l'année !
En savoir plus
En savoir plus
Théorique Pratique

Accompagner le retour en classe d'un élève souffrant de refus scolaire anxieux

Association Phobie Scolaire
12 septembre 2023 11:28
4 mn

L'objectif de l'accompagnement est de réussir à conserver la relation avec l'élève, sans pour autant être trop invasif. Accepter que l’enfant ne puisse pas toujours répondre du fait de son état anxieux : on propose, sans insister. Ainsi, on évitera de lui parler de ses angoisses, de son parcours, de sa déscolarisation, ou de lui poser des questions sur ses absences, car cela risque de réactiver ses angoisses. Au contraire, il faut accueillir l'élève comme s’il revenait d’une absence classique, en ayant à l’esprit qu'il ou elle a avant tout besoin de “se fondre dans la classe” et de se sentir à nouveau “normal”.

L'idée à retenir ici est de faire baisser la pression chez l’enfant, la famille et pour le professionnel que vous êtes. Comment ? En privilégiant la bienveillance : ne pas culpabiliser l’enfant, les parents ou se culpabiliser soi-même. En bref, soutenir l'élève, mais ne pas le ou la forcer.

Entretenir un dialogue de confiance avec l'élève

Première chose à prendre en compte : mettre de côté nos préoccupations d’évaluation et d’orientation pour l’enfant. Il faut alors oser “sortir du cadre” et ne pas penser en priorité pédagogie (l’élève), mais avant tout recréer un lien de confiance. Ceci implique d'envisager l’évaluation du niveau de l’enfant autrement que par des notes, tant que son niveau d’anxiété reste trop fort. On peut alors évoquer les sujets de l’évaluation, des notes et de l’orientation seulement avec les parents tant que l’enfant reste en “burn out”. 

La patience sera ici le maître-mot. Il faut se préparer à un long chemin avec progrès et régressions (les montagnes russes). Une rechute fait partie de la plupart des chemins de retour en classe… Trouvez une certaine mesure, un juste milieu : ne dramatisez pas les échecs, mais positivez les petits progrès

remarque

Accompagner le retour en classe : le trio gagnant

Le trio gagnant, c’est la qualité des relations entre les 3 pôles suivants : établissement scolaire, famille et équipe thérapeutique (médecin, psychiatre, psychologue, ergothérapeute, etc). Trois éléments sont essentiels : 

  • accepter la non participation d’un élève en équipe éducative s’il ou elle ne s’en sent pas capable ;
  • comprendre les aménagements, les respecter, ne pas les remettre en cause, accepter qu’ils soient évolutifs ;
  • si ces aménagements posent problème dans leur mise en œuvre, en parler, communiquer et revenir vers le trio gagnant.

Et les apprentissages, dans tout ça ?

Vous n'avez pas à culpabiliser en tant que transmetteur de savoir : la priorité ici est le retour en classe de l'élève parmi ses pairs, et non l’acquisition d’un niveau donné. Ainsi, il faut accepter que l'élève ne puisse pas rattraper tout son retard et être prêt à chaque évaluation. Pour cela, il faudra qu'il ou elle apprenne autrement, à un autre rythme : par exemple, pas de notes, ou pas d’oral, en faisant au cas par cas.

Quand c’est possible, tentez de regagner la confiance de l’enfant en lui permettant autant que possible le choix de matières ou des horaires (soit lorsque l'élève commence à revenir en classe, soit pour les matières qu’il ou elle peut travailler provisoirement à domicile, soit pour un CNED à la carte ou partagé, soit pour un APADHE). Ici aussi, l'idée est de s’adapter au cas par cas, à partir des retours exprimés par l’enfant, la famille ou les soignants

Enfin, donner à connaître les chapitres et thématiques abordées en classe, mais ne pas chercher à envoyer les cours ou les faire photocopier par les camarades.

Phobie scolaire : quelle communication avec les pairs ?

Avant que l’enfant ne revienne en classe, en cas d’absence prolongée, il est possible de proposer aux camarades d’envoyer des marques d'attention, comme des petits mots ou des dessins. Cela peut aussi parfois se penser dans l’autre sens : l’enfant peut souhaiter s'exprimer sur ce qu’il ou elle ressent en venant à l’école (écrire ou dessiner) et ce qui le bloque, sans nommer obligatoirement la phobie scolaire.

Il est important de toujours avoir à l’esprit que l’enfant (surtout au collège ou au lycée) a une énorme peur du regard des autres lorsqu’il commence à pouvoir revenir en cours : "Qu’est-ce que les autres élèves ou les enseignants vont penser de moi ?". De fait, on peut se préparer à répondre aux questions des élèves avant le retour de l’enfant en refus scolaire anxieux, pour préparer sa venue et expliquer les aménagements. Privilégier une intervention à deux en collège ou lycée (professeur et représentant de l'institution, comme le ou la CPE). Vous pouvez également en parler avant avec la famille, pour savoir ce qui peut être dit et comment. 

Le but est que les camarades puissent trouver une juste mesure dans leur attitude : ne pas rester indifférent, ne pas laisser de côté, mais éviter un déferlement de questions, de remarques ou de jugements des camarades lors du retour. De cette façon, l’enseignant ou l'enseignante n’aura pas à craindre de stigmatiser l’enfant en appliquant des aménagements facilitant son retour.

Des élèves relais ou ressources peuvent être un vrai plus. L’idéal est que ce soit l’enfant qui les choisisse, s’il ou elle a gardé des liens amicaux pendant son absence. Une alternative peut aussi être le (ou la) délégué de classe, mais cela n’a rien d’évident.

Enfin, en cas de crise d'angoisse massive ou encore de l’expression de son souhait de contacter ses parents, ne pas forcer le maintien de l’élève dans l’établissement. L’angoisse trop forte peut alors marquer le cerveau et entretenir les angoisses ou la peur d'épisodes futurs.

Association Phobie Scolaire France

:

38 profs ont trouvé ce contenu utile

PARTAGER

Commentaires

  • mathilde — 11 octobre 2023 07:42

    Il est tellement essentiel d'aider et de guider les profs de tous horizons à accompagner ces jeunes particuliers, qui souffrent, et qui sont, avant d'être élèves, des enfants !

Vous devez être connecté-e pour publier un commentaire.

Me connecter pour réagir

utile

Des articles pratiques et concrets !


pertinent

Un contenu sélectionné par des enseignants


éclairé

Une aide dans le quotidien des enseignants


adapté

Des contenus adaptés à votre profil