Accueil
Accueil
Accueil

Comment gérer la pression qui monte pour finir les projets ?

Comme vous adorez impliquer pleinement les élèves dans les apprentissages, les rendre acteurs, les valoriser dans l'accomplissement de tâches complexes, les faire collaborer, cette année vous vous êtes engagé sur un, deux, voire trois projets d'envergure. Entre septembre et décembre, vous vous disiez « c'est bon j'ai le temps », mais voilà, aujourd'hui le rythme s'accélère, il vous reste mille choses à concevoir et mettre en place et vous êtes passé en mode « Qu'est-ce qui m'a pris de me risquer là-dessus ? » ou « Je ne vais jamais y arriver » (au choix...). Bref la pression monte ! Voyons ensemble quelques idées pour faire face à cette situation.

1. Avoir les idées claires quant au projet

Quand on est au cœur d'un projet, de multiples tâches nous traversent l'esprit en un temps record. On virevolte entre « je dois trouver six draps blancs, deux bonnets de bain verts, des parapluies roses pour le tournage des mes élèves dans le court- métrage sur le sexisme », « il faut que j'appelle le théâtre de ville pour caler une date de représentation », « mince j'ai oublié de rappeler l'astronome pour changer l'heure de sa venue en classe »... On pense donc en permanence à « ohlalatoutcequ'ondoitfaire », on a parfois l'impression d'avoir la tête qui implose et on développe une tendance à la
tachycardie.
Lorsque cela m'arrive (et c'est souvent), je me pose, je respire, et je commence par lister l'entièreté de mes missions. J'essaye de ne rien omettre : de la tâche la plus insignifiante à la plus importante. Ensuite, je fais un retroplanning : je pars de la restitution finale du projet (représentation sur scène, impression d'un livre écrit par les élèves...) et je répartis chaque mission par semaine. Ainsi, j'ai une vision globale et temporelle de ce que je dois accomplir, je sais exactement comment je dois m'organiser et je peux arrêter d'y penser toutes les cinq minutes.

2. Déléguer / Demander de l'aide

Quand on s'est lancé sur un projet, on s'en sent généralement pleinement responsable et on veut souvent tout en assumer de A à Z . Mais, voilà, parfois la charge est un peu trop lourde, parfois la classe du projet est vraiment difficile à gérer, parfois on sort de la grippe et on a pris du retard... Dans ce cas, il ne faut pas hésiter à demander de l'aide et / ou déléguer. Bien sûr, vous allez le faire sur des petites tâches mais c'est toujours ça de moins à faire. C'est toujours mieux de plier en deux les 700 feuilles A4 que vous avez prévues en guise de carnets de notes pour les élèves de 3° avec cinq collègues en salle des professeurs que seul pendant deux heures chez vous dans votre canapé. C'est aussi plus simple de demander à votre collègue qui est doué.e en informatique d'intégrer et modifier le visuel que vous avez trouvé sur internet pour l'invitation à la représentation théâtrale de vos élèves, plutôt que de manquer de passer l'ordinateur familial par la fenêtre parce que l'informatique ce n'est pas votre truc...


3. Lâcher prise

Bon d'accord, on a envie que le projet fonctionne auprès des élèves, on a envie que ce soit réussi, qu'il y ait du plaisir, de la découverte, des apprentissages, de l'investissement... Mais ce n'est pas pour autant qu'on ne peut pas prendre un peu de recul et voir les choses sous un autre angle. On a le droit de faire preuve de pragmatisme, revoir ses prétentions, constater que certains pans de notre projet ne tiendront pas dans les délais qui sont les nôtres et faire une coupe franche sans que cela en dénature l'essence même. On a aussi le droit de se dire que ce ne sera pas parfait et que d'ailleurs ce n'est pas le but, que ce n'est pas grave, que ce qui compte c'est le chemin qu'on a parcouru avec les élèves, l'aventure pratique et réfléxive qu'on leur a fait vivre et qu'on a vécu avec eux.

 

On se lâche et on profite du moment où le projet lancé prend vie avec vos élèves !

 

Peggy, prof de français au collège

a vous de vous exprimer !

COMMENTAIRES

{{ comment.commentaire }}

Envoyé par : {{ comment.auteur.name }}
  • Le {{ comment.date_creation }}
{{errorComment}}

D'autres ressources sur ce thème