Prochain live - Évaluer au quotidien pour faire évoluer nos pratiques
Je m'inscris
Je m'inscris

Repérer et réduire les moments bruyants en élémentaire

Elodie
9 février
2 mn

Qui n’a jamais dit à un moment ou un autre de sa carrière que le bruit avait été très pénible pendant la journée ?

Tous les professeurs - peu importe le nombre d’années qu’ils ont au compteur - ont eu des journées très bruyantes qui sont longues et épuisantes et qui ne permettent à personne de travailler dans des conditions sereines. Il est possible, sans avoir besoin d’acquérir une baguette magique, de mettre en place quelques astuces pour limiter le bruit lors de certains moments clés de la journée, comme les déplacements par exemple.

Au cours de mes quelques années d’expérience, j’ai pu entamer une réflexion sur ce bruit qui peut nous faire perdre une partie de notre bienveillance. Voici quelques pistes et astuces pour réduire le volume sonore :

1) Se poser les bonnes questions : faire un état des lieux de l’existant et établir un diagnostic
 

La journée de classe est découpée en différents moments qui s’articulent en général autour des temps de travail et des temps de transition, déplacements ou changements d’activités :

  • Quand ma classe devient-elle un espace que l’on a envie de fuir à cause du niveau sonore ? Lors du travail de groupe ? Lors des moments de transition ? Lors des déplacements ?
     

Mettre au travail une classe, gérer la différenciation, permettre à chacun de réussir et d’évoluer, tout cela est déjà un challenge au quotidien. Mais quand le bruit constant nous donne des maux de tête et nous fait perdre patience, il est urgent de mettre en place des astuces simples pour limiter notre stress et notre fatigue et permettre de créer un climat de classe serein où chaque élève et chaque adulte présent se sentent bien. 

 

2) Installer des routines : surprendre ses élèves pour regagner leur attention
 

  • Bouger et faire bouger les élèves dès que cela est possible permet de retenir leur attention : « La maîtresse gesticule ! Que se passe-t-il ? ». Pour l’attention, c’est gagné ! En général, le bruit diminue de lui-même quand une chose assez inhabituelle arrive. Les élèves vont vous imiter et suivre vos mouvements : le silence s’installe.
     
  • Responsabiliser les élèves.

 

3) Expliciter l’objectif des activités : s’assurer de l’engagement des élèves
 


L'atelier réduire le bruit : trucs et astuces
 

Élodie a tenu un atelier sur cette thématique que vous pouvez désormais regarder en Replay. Retrouvez-le ci-dessous avec le PDF de présentation.

:

12 profs ont trouvé ce contenu utile

PARTAGER

Commentaires

Aucun commentaire n'a encore été publié.

Vous devez être connecté-e pour publier un commentaire.

Me connecter pour réagir

utile

Des articles pratiques et concrets !


pertinent

Un contenu sélectionné par des enseignants


éclairé

Une aide dans le quotidien des enseignants


adapté

Des contenus adaptés à votre profil