Découvrez nos guides pratiques gratuits pour gérer sa classe : 10 fiches et 42 pages
Téléchargez
Téléchargez

Rituels en classe : des indispensables pour poser le cadre

Julia
13 juillet
2 mn

Nous regarderons ici, les temps à mettre en place pour cadrer la classe au sens de limiter. Faire de la classe « un dedans particulier » dont l'enseignant est le responsable.  

L'entrée en classe  

On entre dans la classe et l'enseignant est le gardien de ce lieu qu'il a aménagé, pensé. Le matin, il accueille les élèves. Il les fait entrer et symboliquement, il les fait « élèves ». Passer la porte de la classe, c'est endosser son rôle d’enseignant. Par des attitudes personnelles propres à l'enseignant, il va créer ce passage. Il y a son intention, sa posture physique, ses paroles qui vont renforcer ce passage d'enfants, d'adolescents à élèves.  

Accueillir les élèves dès le pas de la porte, c'est leur signifier plusieurs choses :

  • Je t'accueille en tant qu'individu. Je te reconnais. Je m'adresse à toi individuellement (je te dis bonjour, je te nomme en faisant l'appel).
  • Je te demande une attitude d'élève, calme. 
  • Je veille à mon espace qui est aussi le tien.  
  • Je veille à ce que la règle soit respectée.  
  • J'ai une attitude respectueuse, calme, qui me permet de commencer ma journée sereinement.  

Voilà pour ce qui est d'ouvrir la classe.  

Les rituels sont indispensables pour :  

  • rassurer le groupe ;
  • faire entrer les élèves dans des habitudes de travail ;
  • structurer l'enseignant dans ses interventions ; 
  • donner une continuité dans le cadre ;
  • face aux multiples apprentissages, ces rituels sont des cadres d’actions.  

Ritualiser n'est pas synonyme de quotidienneté. Mais le faire au moins deux fois par semaine sur un même sujet pour que les élèves se l'approprient est un minimum.  

Envie d'aller plus loin sur les rituels en classe ?

Retrouvez toutes nos ressources autour de cet objectif dédié !

Les échanges didactiques  

Par échanges didactiques, nous parlons ici des temps d'échanges avec les élèves, limités dans le temps, inscrits à l'ordre du jour, dans le déroulement de la journée avec des objectifs précis.  

Ces échanges apportent :  

  • une précision sur les objectifs à atteindre ;
  • une discussion entre pairs gérée par l'enseignant sur « comment je m'y prends pour acquérir telle compétence ? » ;
  • une modélisation de ce cheminement cognitif ;
  • une élaboration commune des critères de réussite et donc d'évaluation.  


Ce moment pour qu'il soit utile ne doit pas s'étaler dans le temps : entre 10 à 15 minutes. Cela demande de la part de l'enseignant une rigueur importante et d'accepter d'y revenir si le temps imparti est écoulé. Prolonger serait contre-productif et nuirait à cet étayage sur le cadre.  

Ces instants donnent du sens, une direction aux apprentissages. Écouter et accompagner le groupe classe dans ces échanges donne de la valeur à ce qui est fait en classe. Cela permet aux plus démunis face aux apprentissages d'avoir un point de repère pour progresser, pour s'approprier les contenus demandés.  

Pour que ces échanges aient cette vertu d'appropriation du sens, ils doivent être impérativement récurrents. Tout comme les temps d'entrée et sortie de classe, ils doivent devenir des rituels.
 

La fin de cours, la fin de journée  

Au même titre que l'ouverture, la fermeture de la classe a, elle aussi, son importance symbolique. Cela passe par une posture et des paroles de l'enseignant, mais également, par la prise en compte de celles de l'élève. Ici, ce qui est important, c'est de laisser plus de place à l'élève contrairement à l'entrée de la classe.  

Donner la parole à l'élève signifie que : 

  • Je veille à fermer la journée sur les apprentissages retenus aujourd'hui.
  • Je prends en compte le ressenti de l'élève. Il peut déposer ici ce qu'il a vécu dans cet espace.
  • J'accueille cette parole, je l'entends et demain, dans ma journée en tant que responsable, je pourrai rebondir sur les difficultés.  

À la fin, je dois clôturer ce temps de paroles. Je ferme ainsi la journée et l'élève peut reprendre sa vie d'enfant en dehors.  

Ces temps d'ouverture et de fermeture sont des rituels qui structurent la classe. Ils sont aussi importants que les savoirs didactiques ou disciplinaires. Ils permettent à chaque acteur de la classe de jouer son rôle :  

  • L' enseignant qui reçoit des élèves pour la journée et qui accueille leur vécu d'élèves de la journée.
  • Les enfants qui deviennent élèves en entrant sous l’œil et la responsabilité de l’enseignant. Un même élève peut dire son vécu dans cet espace et n'a pas ainsi comme seul échappatoire d'amener ses soucis à la maison.  

 

Voilà pour ce qui est de donner le cadre au sens de “limiter l'espace” pour en faire un espace particulier fermé, où ce qui se joue peut être dit et entendu.

:

89 profs ont trouvé ce contenu utile

PARTAGER

Commentaires

  • Emeline — 25 juillet (modifié)

    Bonjour, je conçois que les rituels du matin et du soir sont importants mais sur quel volume horaire les imputer? J’ai déjà du mal à faire tout rentrer sur une journée?

  • Fabien — 26 juillet

    Hello Emeline, Merci pour l'intérêt que tu portes à cet article. Elle est intéressante ta question. L'idée c'est sans doute de mettre en adéquation ton expression pédagogique avec ces pratiques . Si tu te sens à l'aise dans la ritualisation, tu intègreras certainement bon nombre de tes apprentissages sous des formes ritualisées. Dans le cas contraire, tu opteras certainement pour une mise en oeuvre progressive pour répondre aux besoins de ta classe. Quoi qu'il en soit, le premier plus petit pas possible semble une fois de plus de mise. Une rapide analyse des besoins de ta classe, de son profil, te permettra d'identifier l'apprentissage qu'il te semble important à travailler en priorité, le moment de la journée et le temps que tu souhaites y consacrer (s'agissant d'un temps collectif et en fonction de l'âge de tes élèves, on pense plutôt à un format court). En fonction de l'expertise et de l'appétence que tu y développeras (ou pas) tu pourras progressivement diversifier et potentiellement multiplier ces rituels dans ton emploi du temps quotidien ou hebdomadaire.

  • Sophie cham — 3 août

    Dans ma classe j’ai mis en place l’accueil en classe. Les enfants arrivent entre 8h30 et 8h40 et s’installent directement avec un travail en autonomie. Je peux donc saluer chacun lorsqu’il entre et m’occuper des imprévus. Quand tout le monde est arrivé. On arrête l’autonomie, on fait l’appel et on présente le contenu du jour. Par contre jusqu’à présent je n’ai pas de rituel du soir, pour la simple raison que je ne parviens pas à respecter mon timer… et on est souvent un peu à la bourre pour «faire le cartable ». :-/

  • Cécile — 16 août

    Malgré mes 18 années d'ancienneté, je n'avais jamais réellement penser à des rituels de fin de journée. Je vais me pencher sur cela dans les prochains jours. Merci pour cet article.

  • bob — 17 août

    En accord avec Sophie cham, je ritualise souvent le début de semaine et seulement parfois la fin de semaine avec notamment la prise en compte des ressentis des élèves mais j’avoue ne pas réussir à le tenir chaque semaine. Je manque aussi cruellement de temps ! Je tente alors de raccrocher ces moments lors du « conseil des enfants » tenu par les délégués 1 fois par mois

  • Ratiba — 17 août

    Bonjour, merci pour cet article. Je me retrouve vraiment dans ce que tu proposes dans l'importance de ritualiser l'entrée et la sortie.

  • sofy.anne — 18 août

    Je partage le même constat concernant les rituels de la fin de journée. C'est un de mes objectifs de l'année à venir. Prendre un temps pour revenir sur la journée écoulée et non plus se presser, les presser ( les élèves ) pour être dans les temps. Ne plus noter les devoirs à ce moment là déjà fera gagner de précieuses minutes.

  • Jade Lambert — 25 août

    Pourriez-vous détailler la notion d'échanges didactiques svp ?

  • Sébastien — 31 août

    Merci pour ce partage

Vous devez être connecté-e pour publier un commentaire.

Me connecter pour réagir

utile

Des articles pratiques et concrets !


pertinent

Un contenu sélectionné par des enseignants


éclairé

Une aide dans le quotidien des enseignants


adapté

Des contenus adaptés à votre profil