Partager ses réussites pour se projeter sur la période 2 - Atelier Cap Automne
En savoir plus
En savoir plus

Rendre les rituels en classe efficaces grâce aux neurosciences

Claire
12 août
2 mn

Un « Quoi de neuf ? » qui ne vous satisfait pas, des débuts de journée compliqués, des routines que vous souhaitez questionner… Stop ! Arrêtez-vous une minute avec nous. Vous trouverez ici des pistes de réflexion pour l’élémentaire pensées au regard des neurosciences de l’éducation :

  • Le « Quoi de neuf » : comment faire de ce rituel un véritable travail sur le langage oral ?
  • La « fleur du nombre » : comment construire des représentations du nombre permettant les passages de la manipulation à la verbalisation puis à l’abstraction ?
  • Des pistes de réflexion sur les différents domaines disciplinaires pour construire des automatismes efficaces et structurants chez nos élèves.

 

Les rituels dans ma pratique de classe

Après de nombreuses années d’enseignement, j’ai pu observer des pratiques diverses sur la question des rituels et j’ai interrogé ma propre pratique pour évaluer leur impact dans les apprentissages de mes élèves. Il m’est apparu à certains moments que des rituels ne permettaient pas de construire quelque chose d’efficient en l’état et qu’à d’autres moments, il était temps de les questionner, de les améliorer, d’en faire de vrais moments d’apprentissages. C’est principalement au regard de la neuroéducation que j’ai trouvé des réponses à mes questions, réponses que je souhaite vous partager aujourd’hui.

Les rituels font initialement penser à ceux qui sont mis en place en maternelle, en début de journée, afin de permettre à chacun d’entrer à son rythme dans la journée d’école, d’inscrire des attitudes et des compétences dans une démarche de répétition permettant d’asseoir des premières compétences. Ils rendent possibles des transitions entre disciplines, rythment la journée de l’élève et permettent de stabiliser le continuum du temps scolaire, ce qui les rassure.

Nous le savons par intuition ou par expérience que tous ces rituels répondent à des besoins cognitifs nécessaires à la construction de nouvelles compétences. Mais comment les rendre véritablement efficaces ?

Construire des automatismes sur le long terme

Les sciences cognitives nous apprennent de nombreuses choses à ce sujet, notamment le fait que l’automatisation, c’est-à-dire le passage des connaissances et compétences en mémoire procédurale, donc de long terme, permettra par la suite la construction de nouvelles compétences, de nouvelles connaissances, dans la zone proximale de développement des élèves. Ainsi, la mémorisation des tables de multiplication permet non seulement d’être autonome dans un certain nombre de situations problèmes de la vie courante mais aussi de construire les compétences de calcul posé qui reste laborieux lorsque ces dernières ne sont pas maîtrisées… 

Apportons donc aux élèves des rituels pédagogiques, construisons avec eux des compétences solides pour pouvoir asseoir par la suite de nouvelles compétences et connaissances.  

Créer un environnement rassurant et sécurisant pour l'élève

Ces rituels, aussi appelés « routines de classes  », nous permettent aussi de  « répondre à nos obligations professionnelles tout en créant un milieu où l’élève prend en main son apprentissage ». Ils permettent de renforcer la confiance en soi des élèves, de consolider leurs compétences, de favoriser le travail autonome et encouragent aussi la collaboration. Ils rassurent les élèves dans des situations connues, permettant de solliciter des hormones positives actrices dans la construction de nouvelles compétences.

Dans tous les domaines disciplinaires, les rituels vont donc permettre de construire des apprentissages solides tout en renforçant les compétences des élèves car ils installent un contrat didactique avec les élèves, leur donnant toutes les informations nécessaires à leur réussite. Alors pourquoi s’en passer ? Pourquoi ne pas s’interroger sur nos pratiques pour les faire évoluer vers plus d’efficience, de diversité… ?

L'atelier que j'anime sur la structuration des rituels en élémentaire lundi 16 août à 11h vous présentera :

  • un regard des neurosciences de l’éducation sur la ritualisation ;
  • des pratiques déjà expérimentées ;
  • un retour réflexif sur ma pratique et des échanges sur ce qui peut être fait ailleurs ;
  • une méthodologie de mise en œuvre. 

Vous y trouverez aussi des conseils de conception de rituels simples afin de renforcer votre pratique. Alors bienvenue dans cette réflexion collective qui nous apportera j’espère à tous des pistes de travail et de réflexion pour engager une nouvelle année scolaire.

Quelques conseils pour penser des rituels de classe efficaces :

  1. Déterminer l’objectif de chaque rituel avec les élèves.
  2. Penser l’adaptation aux élèves ( la « boucle de l’habitude »).
  3. Anticiper l’évaluation de chaque rituel.
  4. Faire évoluer le rituel pour le rendre efficient (être dans la zone proximale de développement de l’élève).
:

10 profs ont trouvé ce contenu utile

PARTAGER

Commentaires

Aucun commentaire n'a encore été publié.

Vous devez être connecté-e pour publier un commentaire.

Me connecter pour réagir

utile

Des articles pratiques et concrets !


pertinent

Un contenu sélectionné par des enseignants


éclairé

Une aide dans le quotidien des enseignants


adapté

Des contenus adaptés à votre profil